C'est l'heure du Bim: Trump «insensé», Lemaitre dégoûté et moralisation à l'Assemblée

RECAP' «20 Minutes» compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

Marion Pignot

— 

Un soldat sud-coréen 
décrypte la crédibilité d'une menace nucléaire de Pyongyang vers l'île américaine de Guam.
Un soldat sud-coréen décrypte la crédibilité d'une menace nucléaire de Pyongyang vers l'île américaine de Guam. — YEON-JE JUNG/AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

 

La Corée du Nord affirme que Trump est « dépourvu de raison »

Donald Trump a « perdu la raison ». Alors que le président américain a lancé mardi une spectaculaire mise en garde au régime nord-coréen, lui promettant « le feu et la colère », Pyongyang a répliqué ce jeudi en affirmant « qu’un dialogue sensé » n’était « pas possible avec un tel gars dépourvu de raison et que seule la force absolue » fonctionnait avec le chef de la Maison Blanche.

Dans la foulée, la Corée du Nord a encore surenchéri et annoncé que son armée aura bel et bien achevé à la mi-août son plan pour tirer une salve de missiles vers le territoire américain de Guam, dans le Pacifique. Un plan d’une rare précision qui doit constituer « un avertissement crucial aux Etats-Unis », alors que Donald Trump a affirmé dans un tweet que l’arsenal nucléaire américain était « plus fort et plus puissant que jamais ».

>> A lire aussi : Corée du Nord: La menace nucléaire est-elle crédible?

 

Christophe Lemaitre éliminé pour deux malheureux centièmes

Pas de miracle pour Christophe Lemaitre : le médaillé de bronze des JO-2016, handicapé par une saison hachée par les blessures [il a été touché à la cuisse et au mollet cette saison], a été sorti dès les demi-finales du 200 m des Mondiaux d’athlétisme de Londres.

Sous une pluie battante, Christophe Lemaitre n’a cependant pas démérité et n’échoue qu’à deux centièmes de la finale (20’30). De quoi nourrir de gros regrets. « Je suis dégoûté parce que j’avais les moyens, les jambes revenaient bien. Je n’ai pas l’impression d’avoir manqué grand-chose sur cette course. (…) J’ai fait ce que j’ai pu avec mes moyens du moment », a lâché, dépité, le Français, qui va désormais se consacrer au relais 4x100 m.

 

Le Parlement vote définitivement le second projet de loi de moralisation de la vie politique

Le Parlement a définitivement adopté ce mercredi soir le second projet de loi pour la moralisation de la vie politique, mettant un point final à une intense session extraordinaire à l’Assemblée. Par 412 voix contre 74 et 62 abstentions, les députés ont adopté le projet de loi organique, qui comprend notamment la suppression controversée de la réserve parlementaire.

Lancé au tout début du quinquennat par François Bayrou, le projet de loi n’a pas eu la vie facile à l’Assemblée et au Sénat, les deux chambres n’étant pas d’accord sur la version du texte à adopter. C’est finalement l’Assemblée qui aura eu le dernier mot, via un vote qui n’aura pas déplacé les foules. De nombreux députés étaient déjà partis en vacances…

 

>> A lire aussi : VIDEO. Moralisation de la vie politique: On a suivi les députés pour leur dernier jour avant les vacances