La ville de Paris va porter plainte après le vol de mosaïques du street artiste Invader

STREET ART Deux personnes «déguisées en agents de la Ville de Paris» ont volé une dizaine de mosaïques du street artiste Invader…

20 Minutes avec AFP

— 

L'artiste français Invader lors d'une conférence de presse à l'espace Pierre Cardin à Paris le 7 octobre 2013
L'artiste français Invader lors d'une conférence de presse à l'espace Pierre Cardin à Paris le 7 octobre 2013 — VINCENT WARTNER / 20 MINU/SIPA
  • Deux personnes « déguisées en agents de la Ville de Paris » ont volé une dizaine de mosaïques du street artiste Invader.
  • La municipalité a décidé de porter plainte.

La mairie de Paris a annoncé vendredi qu’elle allait porter plainte pour « usurpation de fonctions », après que deux personnes « déguisées en agents de la Ville de Paris » ont volé une dizaine de mosaïques du street artiste Invader.

>> A lire aussi : Paris: Des faux agents de la mairie décrochent des œuvres de street-art

« Plus d’une dizaine d’œuvres de l’artiste Invader ont été arrachées des murs à plusieurs endroits de la capitale », a indiqué une responsable de la ville de Paris à l’AFP, confirmant une information du Parisien.

« C’était ni nos agents, ni nos véhicules, ni nos gilets »

La mairie de Paris « a décidé de porter plainte pour usurpation de fonctions » car les deux voleurs se « sont déguisés en agents de la ville de Paris » pour s’emparer des mosaïques.

« La ville est interpellée depuis hier sur Twitter par des Parisiens qui se demandaient pourquoi la mairie enlevait les œuvres de l’artiste », dit-on à la mairie, « mais on s’est rapidement rendu compte que c’était ni nos agents, ni nos véhicules, ni nos gilets ».

>> A lire aussi : L'artiste français Invader a été interpellé à New York, mais a terminé son œuvre

« Ces vols, c’est un problème. D’ailleurs, boulevard Saint-Germain, au niveau d’Odéon, une copropriété, fière d’avoir sur son mur une mosaïque de l’artiste, l’a protégée en y mettant un verre antivol », a dit au Parisien Jérôme Coumet, maire du XIIIe arrondissement.

220.000 euros aux enchères

Les mosaïques de l’artiste français, inspirées du célèbre jeu vidéo Space Invaders de 1978, sont affichées dans de nombreuses rue de la de la capitale, surtout dans le XIIIe arrondissement et près de l’Hôtel de Ville.

En 2015, la maison Sotheby’s a vendu à Hong Kong une mosaïque d’Invader de grande taille (1,3 m x 2,1 m) aux enchères pour 220.000 euros, un record mondial de vente sous le marteau pour cet artiste. La mosaïque représentait Hong Kong Phooey, chien masqué adepte des arts martiaux et personnage d’un dessin animé américain des années 1970.