SFR: L'opérateur impose à ses abonnés une option payante

ABUS L’option « privilège » de l’opérateur est activée par défaut et la procédure pour s’en défaire est particulièrement compliquée…

20 Minutes avec agence
— 
SFR - Illustration
SFR - Illustration — ALLILI MOURAD/SIPA

« Souriez, vous êtes surclassé ». C’est ainsi que l’opérateur SFR a récemment présenté, dans un simple mail, une nouvelle option à ses clients ADSL et fibre. Pourtant, plusieurs d’entre eux font grise mine depuis l’envoi de ce message.

Car l’option baptisée « Privilège divertissement » coûte entre trois et cinq euros par mois, selon les cas, et est appliquée par défaut.

Au client de résilier l’option

Selon Que Choisir, l’opérateur impose donc cette option à ses abonnés. « À leur charge de résilier s’ils ne la souhaitent pas. À condition d’avoir conscience d’avoir été abonné et de trouver comment faire… », indique ainsi l’association.

>> A lire aussi : Abus de position dominante: Trois opérateurs dont SFR assignent Orange

Le service comprend notamment un abonnement à la chaîne Altice Studio, qui sera lancée le 22 août prochain, et est proposé à 3 ou 5 euros par mois au lieu de 19,98 euros, précise Capital.

« Si vous ne souhaitez pas bénéficier de votre Privilège, il vous suffit de le désactiver sur votre Espace client », peut-on lire dans le mail d’SFR. En l’absence de réaction du client, les cinq euros sont prélevés sur la prochaine facture.

Une manipulation longue et fastidieuse pour s’en défaire

Pour résilier l’option payante, les clients doivent se démener. Ils doivent se rendre dans leur espace client puis dans le menu « Offres et équipements ». Ensuite, il faut choisir « ajouter une option », décocher l’option privilège puis se rendre dans le panier, comme pour passer une commande, relève Capital. Dans la page « Conditions de votre commande », il faut enfin cliquer sur « Terminer ma commande ».

>> A lire aussi : Bientôt un forfait pour téléphone mobile entièrement gratuit?

Rien de très commode donc. Sur les forums et réseaux sociaux, de nombreux clients mécontents racontent qu’ils n’ont pas pu se débarrasser du « privilège » accordé par l’opérateur.

SFR tente de rassurer ses clients

L’opérateur a précisé à Que Choisir que « le parcours de résiliation comportait de petits bugs qui sont désormais corrigés ».

Pour les plus mécontents, l’association indique qu’ils pourront profiter de cette modification du tarif pour, sous quatre mois, résilier leur contrat et changer d’opérateur. Et ce, « sans frais », même si la période d’engagement n’est pas encore révolue.