VIDEO. Aides au logement: Pour la députée Claire O’Petit, la baisse de 5 euros des APL ne serait prévue que «pour 3 mois»

LOGEMENT L’entourage de l’élue LREM aurait par ailleurs laissé entendre que cette baisse pourrait par la suite être réduite à « 2 euros pour les personnes les plus en difficulté »…

H. B.

— 

La députée LREM Claire O'Petit.
La députée LREM Claire O'Petit. — Huffington Post

Après le tollé suscité par la baisse annoncée des aides au logement, le gouvernement serait-il en train de rétropédaler ? A en croire Claire O’Petit, députée de La République en marche (LREM) de la 5e circonscription de l’Eure, la mesure ne serait que provisoire, limitée dans le temps à seulement « trois mois ».

« C’est quand même 16 centimes d’euros par jour que nous demandons pour un trimestre. C’est un petit effort pour tout le monde de façon à pouvoir beaucoup mieux équilibrer », a déclaré l’élue sur le plateau de LCI.

Une mesure prolongée en 2018 ?

Le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard n’a également jamais précisé si cette mesure serait prolongée en 2018, parlant d’une « réforme globale » « tout à fait indispensable » dans le cadre de la loi logement prévue cet automne.

Selon LCI, l’entourage de la députée Claire O’Petit aurait par ailleurs laissé entendre que cette baisse de 5 euros pourrait par la suite être réduite à « 2 euros pour les personnes les plus en difficulté ».

>> A lire aussi : La députée Claire O’Petit demande aux jeunes d’arrêter de «pleurer pour 5 euros»

Samedi dernier, Matignon a officiellement annoncé que l’aide personnalisée au logement (APL) allait diminuer de 5 euros pour tous les bénéficiaires dès le 1er octobre prochain. Une décision qui a rapidement provoqué un tollé, notamment de la part des syndicats étudiants Unef et Fage qui estiment que cette mesure est une menace pour « la poursuite d’études » des 800.000 étudiants bénéficiaires des APL.

La députée LREM avait créé une vive polémique en déclarant lundi au Huffington Post au sujet de cette baisse : « Si à 19 ans, 20 ans, 24 ans vous commencez à pleurer parce qu’on vous enlève 5 euros, qu’est-ce que vous allez faire de votre vie ? ».