Front national: Florian Philippot assure que le séminaire de refondation s'est déroulé sans «règlements de comptes»

POLITIQUE Le vice-président du Front national a également expliqué ce matin sur France info que la direction du parti par Marine Le Pen n'était pas remise en cause...

20 Minutes avec AFP

— 

Florian Philippot
Florian Philippot — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Invité ce samedi matin par Europe 1 et France Info, Florian Philippot, vice-président du Front national, a assuré que la direction du parti par Marine Le Pen n’était pas remise en cause et que le séminaire de « refondation » se déroulait sans « règlements de comptes ».

>> A lire aussi : VIDEO. Euro, «cas» Philippot, stratégie… Comment le Front national veut lancer sa «refondation»

Il n’y a en séminaire « pas de règlements de comptes, pas du tout », et dès vendredi « l’ambiance était très positive, et très constructive », a ainsi souligné le bras droit de Marine Le Pen à France Info, se félicitant de l’exercice qu’il ne voit pas « dans les autres formations politiques ».

« L’organisation du parti » et « cuisine interne »

Après une première journée de séminaire consacrée à « l’organisation du parti », c’est-à-dire à de la « cuisine interne » selon le vice-président du FN, la question de la sortie ou non de l’euro devrait être au menu ce samedi, a indiqué ce farouche partisan de l’abandon de la monnaie unique.

Mais « nous n’avons pas limité la refondation à ce sujet-là ». « Je suis très favorable à ce que le Front continue de s’ouvrir sur tous les grands sujets et sur la société civile », a insisté Florian Philippot, mettant en garde : « il ne faudrait pas un retour en arrière où on ne parlerait que de l’immigration, de l’insécurité et de l’islamisme ».

Sur la question du nom du parti, le vice-président du FN « pense qu’il faudra laisser le champ libre aux adhérents, qu’eux fassent des propositions » et « in fine », ils seront décisionnaires.

« Je ne vois pas pourquoi il y aurait des candidats face à Marine Le Pen »

Le FN doit-il s’élargir ? « Il faut reprendre la discussion » avec Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, a répondu Florian Philippot. Et la question du leadership peut-elle être abordée lors de ce séminaire à huis clos ? « Elle pourrait l’être s’il y avait des candidats face à elle au congrès (du parti début 2018), ce n’est pas impossible, les statuts le prévoient. Mais je ne pense pas que ce soit aujourd’hui le cas », a confié à Europe 1 l’eurodéputé.

>> A lire aussi : Front national: «Ses vacances, c'était pendant la campagne des législatives», le «scud» de Le Pen à Philippot

Et Florian Philippot d’ajouter : « Ce n’est pas mon souhait, et je ne vois pas pourquoi il y aurait des candidats face à Marine Le Pen alors qu’elle a fait quasiment 11 millions de voix au second tour de l’élection présidentielle, ce qui est inédit. »