Le député Alexis Corbière accusé d'avoir retiré de son blog un billet critiquant Vincent Bolloré

WEB Le post aurait été retiré après que la femme du député insoumis a rejoint le groupe Canal+...

M.P.

— 

Alexis Corbière au meeting de Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France Insoumise à l'élection présidentielle 2017, à Dijon le 18 avril 2017.
Alexis Corbière au meeting de Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France Insoumise à l'élection présidentielle 2017, à Dijon le 18 avril 2017. — SIPA

Une charge contre le numéro un du groupe Canal + Vincent Bolloré écrite, postée, retirée puis rééditée… Alexis Corbière donne depuis quelques jours du grain à moudre aux twittos après avoir supprimé de son blog son billet Paris n’est pas à vendre, Bolloré, dégage !et ce, juste après que sa femme, Raquel Garrido, a rejoint l’équipe de Salut les terriens (C8).

Un « prototype de l’oligarque influent »

Dans son billet, le député insoumis dénonçait un « homme d’affaires et industriel, prototype de l’oligarque influent aussi bien dans le monde industriel que dans le monde médiatique » et qui « cherche dans les années qui viennent à étendre encore plus son influence sur la capitale ».

Un portrait au vitriol de Vincent Bolloré retiré du blog politique ce week-end peu de temps après que l’embauche de Raquel Garrido par le groupe Canal + a été officiellement annoncée. Le rétropédalage a forcément été épinglé par les internautes zélés, rompus à l’exercice du repérage des anciens tweets et billets regrettés et effacés.

Alexis Corbière dénonce une fake news

D’emblée les remarques ont plu, les critiques aussi. Bolloré, dégage ! a fait son come-back sur le blog le lendemain. Reste que, selon Alexis Corbière, le fameux post n’aurait jamais été volontairement effacé.

« Je n’ai jamais supprimé un seul de mes articles en dix ans d’existence de mon blog », a expliqué le député à Closer. Et d’affirmer que la « fake news » aurait été montée de toutes pièces « par un opposant politique à des fins idéologiques ».