VIDEO. Détourné, le compte du ministère de la Culture fait pleuvoir les insultes sur Twitter

OUPS Le fils de la responsable du compte Twitter du ministère serait à l'origine du détournement...

Clémence Apetogbor

— 

Le compte du ministère de la Culture a été détourné
Le compte du ministère de la Culture a été détourné — Capture d'écran - Twitter

Le ministère de la Culture ne nous avait pas habitués à un langage si fleuri. Dans la nuit de lundi à ce mardi, vers 1h du matin, le compte Twitter du ministère aurait été détourné par un « hacker » en herbe.

Il s’agirait, selon les dires de l’intéressé, du fils de la responsable du compte du ministère. « En gros, ma mère est la vraie cm et je m’ennuie mdrrr », a écrit le coupable du détournement, qui a expliqué aux internautes encore debout, tard dans la nuit, être âgé de 13 ans. Il a également livré son compte Twitter personnel, @ViViTiX_CR, suivi par plus de 7.000 personnes mais suspendu ce mardi matin.

Pas de piratage à distance donc, le garçon se serait tout simplement connecté à l’ordinateur de sa mère.

Le détournement du compte Twitter du ministère de la Culture a fait réagir les internautes
Le détournement du compte Twitter du ministère de la Culture a fait réagir les internautes - Capture d'écran - Twitter

>> A lire aussi : Ed Sheeran quitte Twitter après avoir reçu des messages haineux

Pendant plusieurs heures, il a discuté avec des internautes, parlant football, jeux vidéo, ou répondant aux questionnements parfois inattendus des internautes. Le tout sur fond d’insultes aux mamans de certains twittos.

Certains tentaient toutefois de l’alerter sur les problèmes que son acte pourrait coûter à sa mère.

Le compte Twitter du ministère de la Culture a été détourné, ce qui n'a pas échappé aux internautes
Le compte Twitter du ministère de la Culture a été détourné, ce qui n'a pas échappé aux internautes - Capture d'écran - Twitter

Il a également invité les internautes à hisser le hashtag #MinistereChomage en tête des sujets les plus discutés sur le réseau social.

>> A lire aussi : Des utilisateurs bloqués par Donald Trump attaquent le président américain en justice

De nouveau aux commandes du compte, le ministère s’est excusé dans un tweet, évoquant une « usurpation entre 1h et 5h » et assurant « essayer de régler le problème ».