Cartable, trousse, stylo... Quelles fournitures seront tendance à la rentrée scolaire?

EDUCATION « 20 Minutes » a passé au crible les nouveautés et les classiques qui vont cartonner dans les rayons…

Delphine Bancaud

— 

Un échantillon des fournitures qui sont vendues pour la rentrée 2017.
Un échantillon des fournitures qui sont vendues pour la rentrée 2017. — D.Bancaud/20minutes
  • Pour les élèves de primaire, les produits sous licence vont encore bien fonctionner.
  • Les produits de marque sont plébiscités par les parents d’ados, surtout pour le cartable, la trousse et l’agenda.
  • Plus les élèves vieillissent, plus ils misent sur le classique.

Les courses de rentrée, c’est maintenant. Selon le baromètre de rentrée* du label Approuvé par les familles, 52 % des parents déclarent qu’ils feront leurs emplettes dès le mois de juillet, et 24 % début août. « Ils font souvent leurs achats pendant que leurs enfants sont en vacances, après les avoir préalablement consultés pour le choix de la trousse, de l’agenda et du cartable », observe Isabelle Mazarguil, fondatrice du label. 20 minutes a interrogé les professionnels du secteur pour savoir quels produits risquent de frôler la rupture de stock cette année.

Les produits qui vont faire un carton chez les élèves de primaire

Coté cartables, les modèles exploitant des licences font toujours mouche : « A cette rentrée, le cartable Minions devrait très bien se vendre grâce à la récente sortie au cinéma Moi, moche et méchant 3. Les modèles avec L’âge de glace, Les lapins crétins et Star Wars vont aussi bien marcher », prédit Jérémie Paepegaey, directeur clients chez Top Office. Des modèles qui se déclinent en trousse aussi, ce qui incite les parents à miser sur les produits assortis. « Une nouvelle tendance arrive aussi sur le marché : les sacs à LED qui s’illuminent et qui reprennent la tendance des chaussures qui s’allument », constate Sébastien Tréguier, responsable des achats chez Bureau Vallée. Et pour les parents qui veulent aiguiller leurs enfants vers des cartables plus durables, les Little Marcel et les Tann’s se vendront encore bien cette année. « Dans un souci de praticité pour les enfants on note une vraie tendance des trousses à compartiments : 2, 3, et même 4 compartiments permettant de ranger crayons, stylos et autres accessoires », ajoute Sébastien Tréguier.

Autre succès qui se confirme cette année : les stylos ergonomiques. « Et ce, parce qu’ils permettent une adéquation parfaite entre la taille de la main de l’enfant et qu’ils lui apprennent à bien positionner ses doigts sur son stylo », indique Etienne Perhaut, directeur général de Staedtler. Exemple, avec les stylos-billes d’apprentissage Twist de Bic qui se vendent bien. « On observe aussi une vraie tendance autour des produits respectant l’environnement comme les crayons de couleurs conçus avec du bois de récupération », poursuit-il. Sensibles à l’innovation si elle est utile, les parents risquent aussi de se laisser séduire par les Color’peps de Maped. « Ce sont des feutres qui viennent se reclipser sur une base. Du coup, fini les bouchons perdus et les feutres qui sèchent », souligne Isabelle Mazarguil.

Quant aux cahiers de textes, « le nouveau modèle Les Légendaires de Quo Vadis devrait plaire si l’on en croit le succès de cette BD qui s’est déjà vendue à 5 millions d’exemplaires. Et pour les filles, les modèles Kimmidoll (avec la poupée japonaise) et Chi (le chat japonais manga), nouveautés de cette rentrée, devraient facilement trouver leurs adeptes », indique Frédéric Cical directeur commercial de la marque.

Ceux qui séduiront les collégiens 

Il est décidément indétrônable. Comme chaque année, le sac à dos Eastpak sera l’incontournable des courses pour les collégiens. « Même si le prix d’achat n’est pas donné (entre 60 et 70 euros), les parents n’hésitent pas à l’acheter car ils savent que ce sac accompagnera leur enfant les quatre années du collège, voire même au lycée », constate Jérémie Paepegaey. « Des marques comme Airness, O’Neill, OffShore ou K-well du rappeur Soprano plaisent beaucoup également », note Sébastie, Tréguier.

Au rayon des stylos, pas de surprise : les effaçables tiennent le haut du pavé. « Le roller Frixion de Pilot est devenu un standard pour les élèves », commente Etienne Perhaut. « Le bic quatre couleurs continue aussi à très bien se vendre, d’autant qu’un de ses modèles comprend aussi un critérium », poursuit Jérémie Paepegaey. Concernant les agendas, « les adolescents apprécient les modèles qui reflètent leur personnalité et leurs passions. D’où le succès de ceux aux couleurs des équipes de foot : PSG, OM, Barça, Real… », commente Frédéric Cical. « Une autre tendance reste les agendas personnalisables permettant de créer son propre l’agenda selon ses goûts à l’aide de photos, stickers, dessins… », observe Sébastien Tréguier.

Ceux qui vont marcher chez les lycéens

Outre les sacs à dos Eastpak, une autre marque prend de plus en plus chez les lycéens : Herschel. « Ces sacs hyperclassiques jouent sur le néorétro avec leurs lanières en cuir et ils s’imposent de plus en plus dans les cours des lycées », observe Jérémie Paepegaey.

Au rayon des cahiers, ceux qui ont une couverture plastifiée en polypropylène fonctionnent très bien : « Consistant un véritable protège-cahier à elle seule, cette couverture est plus résistante et évite aux parents l’achat de protège-cahier », commente Sébastien Tréguier. Concernant les agendas, place à la sobriété : « Les adolescents abandonnent les licences et se tournent vers des produits plus classiques, comme les agendas avec les citations de l’artiste Ben ou les messages du dessinateur Shaman », constate Frédéric Cical. Ceux aux couleurs des drapeaux américains ou anglais se vendent toujours bien. « Sur la cible lycée, l’incontournable demeure aussi l’agenda l’Etudiant, leader du marché des agendas et décliné sous plusieurs formes et matières de couverture », assure Sébastien Tréguier.

* Réalisé du 4 au 12 mai auprès de 668 parents d'enfants âgés de 3 à 14 ans.