Deux meurtres en une semaine en Guadeloupe

ENQUETE Depuis le début de l’année, 19 homicides ont été commis depuis le début de l’année…

D.B. avec AFP

— 

Illustration de la Guadeloupe sur Google Maps.
Illustration de la Guadeloupe sur Google Maps. — Google Maps

Ces événements ont-ils un lien ? Un jeune homme de 18 ans a été tué par balle, vendredi, au Gosier (commune de la Grande-Terre), portant à 19 le nombre d’homicides depuis le début de l’année en Guadeloupe, a-t-on appris de source policière, confirmant l’information de médias locaux.

Il s’agit du second homicide en moins d’une semaine dans l’archipel. Les policiers ont été appelés peu après 21h, vendredi, pour « une fusillade », section Mathurin, au Gosier. Sur place, les secours ont pris en charge quatre blessés, dont un est décédé peu de temps après.

Un meurtre par balle

La victime était arrivée « seule, en voiture, devant une habitation où se trouvaient déjà d’autres personnes » quand, selon les premiers éléments recueillis, « une voiture rouge est arrivée », depuis laquelle « plusieurs coups de feu » auraient été tirés, selon la même source.

Le jeune homme décédé qui n’était « pas connu des services », a été mortellement touché « au ventre ». Les trois autres personnes « plus légèrement touchées », sont âgées de 24, 45 et 59 ans.

Le ou les auteurs ont pris la fuite. L’enquête a été confiée à la Direction Interrégionale de la Police Judiciaire. Une autopsie du corps de la victime doit avoir lieu ces prochains jours.

Les homicides en augmentation cette année

Moins d’une semaine plus tôt, à Saint-François (commune de la Grande-Terre), selon les médias locaux, un homme « de 50 ans » avait été tué « à coup de fourchette à barbecue » par « son colocataire », âgé de 30 ans, lors d' « une barbecue party ». L’auteur présumé a été « mis en examen pour homicide et placé en détention provisoire » mardi, selon la même source.

Si la plupart des indicateurs de la délinquance ont pratiquement tous baissé en Guadeloupe, au 1er semestre 2017, selon la préfecture, celle-ci souligne cependant dans un communiqué, que le nombre d’homicides était en hausse par rapport à 2016 : « 11 homicides début juillet en 2016 », contre « 19, début juillet 2017 ».