Les infos immanquables du jour: Brigitte Macron, le bac de Felipe et la coupe menstruelle

INFO Ce qu’il ne fallait pas manquer dans l’actualité de vendredi 7 juillet…

Armelle Le Goff

— 

Brigitte et Emmanuel Macron ont reçu une dizaine de jeunes atteints d'autisme à l'Elysée
Brigitte et Emmanuel Macron ont reçu une dizaine de jeunes atteints d'autisme à l'Elysée — THIBAULT CAMUS / POOL / AFP

L’article le plus lu du jour :Perpignan : Il ne parlait pas un mot de français il y a deux ans, il obtient 19,26 au bac

C’est l’une des belles histoires du bac cette année. Dans les Pyrénées-Orientales, Felipe a réussi l’épreuve haut la main avec 19,26 de moyenne… Et au-delà de son exceptionnelle note, ce qui est frappant c’est que le jeune homme de 20 ans, Brésilien, inscrit en série scientifique, apprend la langue française depuis… deux ans à peine. Plus d’infos à propos de ce brillant jeune homme par ici.

 

L’article le plus partagé du jour :VIDEO. Brigitte Macron : « En France, la femme du président doit tenir un rôle de super-assistante sociale »

C’est une vieille tradition en France. La Première dame du pays, dont le titre reste d’ailleurs purement honorifique, a pour habitude de s’engager sur le plan associatif et humanitaire. Et Brigitte Macron ne semble pas déroger à la règle. Elle a assisté au lancement du quatrième plan autisme, présenté par le gouvernement ce jeudi après-midi. Un sujet qui lui tient à cœur. Selon Le Parisien, elle a visité un foyer d’autistes dans le Val d'Oise avec son mari en novembre dernier. La présidente de SOS autisme, Olivia Cattan, pense même qu’elle pourrait créer une fondation à ce sujet. Le quotidien rappelle que les sujets de prédilection de Brigitte Macron sont l’éducation, le handicap et la culture. Pourquoi ces sujets ? On vous explique tout par là.

 

L’article le plus à lire du jour : Etude sur le choc toxique lié aux règles : « La coupe menstruelle m’a sauvé la vie »

La composition des tampons ne serait pas directement responsable des chocs toxiques liés aux règles et les coupes menstruelles pourraient même présenter plus de risques pour le développement d’un staphylocoque doré. Boum ! Coup de tonnerre ! Les premiers résultats de l’étude menée par le centre national de référence des staphylocoques ont scandalisé les utilisatrices des coupes menstruelles. « Il est un fait indéniable, c’est que, pour la cup, la composition est clairement indiquée, rappelle Julie. On ne peut pas en dire autant sur les tampons. » D’autres avis à retrouver par ici.