VIDEO. Le paquet de cigarettes à 10 euros, une mesure dissuasive ?

SANTÉ La ministre de la Santé a pour objectif de voir naître « la première génération sans tabac »...

Aurélie Bazzara

— 

Pour ce 1er novembre, le ministère de la Santé lance pour la première fois le «Moi(s) sans tabac» pour encourager les fumeurs à arrêter.
Pour ce 1er novembre, le ministère de la Santé lance pour la première fois le «Moi(s) sans tabac» pour encourager les fumeurs à arrêter. — pixabay

Le prix du paquet de cigarettes va grimper en flèche. Il sera porté « progressivement à 10 euros », a annoncé mardi 4 juillet, Edouard Philippe dans son discours de politique générale devant l’Assemblée nationale. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, table a indiqué sur RTL ce jeudi matin qu'elle espérait « y arriver en trois ans». Mais, une telle augmentation arrêtera-t-elle la clope ?

À ce jour, avec 16 millions de fumeurs (selon l'Organisation mondiale de la Santé), la France est la championne d'Europe de consommation de tabac. Problème ? Si le tabagisme diminue légèrment chez les jeunes, il augmente chez les personnes touchant les revenus les plus faibles. Et ce malgré les hausses de prix précédentes. Le paquet est passé de 1990 à 2,70 euros à 6,6 euros en moyenne en 2016. 

Les experts de la santé ont salué la mesure annoncée par le Premier ministre, mais demandent à ce qu’elle soit complétée. Ils citent notamment une augmentation du prix du paquet plus rapide que celle des revenus, une aide au sevrage ou encore une lutte plus efficace contre le trafic illégal.