Avignon: Il se rend aux gendarmes et s'accuse d'un empoisonnement mortel datant de 2014

FAITS DIVERS L'homme âgé d'une quarantaine d'années et qui «ne dormait plus depuis» s'est constitué prisonnier...

M.P.
— 
Mandatory Credit: Photo by David Muscroft/REX (4275546be)
The Palais des Papes, or Pope's Palace, Avignon, Languedoc
France

/Rex_France_4275546BE//1412051315
Mandatory Credit: Photo by David Muscroft/REX (4275546be) The Palais des Papes, or Pope's Palace, Avignon, Languedoc France /Rex_France_4275546BE//1412051315 — David Muscroft/REX/REX/SIPA

Un homme s’est présenté ce vendredi soir à la gendarmerie d’Avignon (Vaucluse) afin de confesser un empoisonnement mortel survenu durant l’été 2014 dans la cité des Papes.

Bières et méthadone

L’individu âgé d’une quarantaine d’années s’est « constitué prisonnier », selon La Provence, alors que les gendarmes alertaient rapidement leurs collègues de l’antenne de la police judiciaire d’Avignon.

Durant son audition, le « repenti » qui « ne dormait plus depuis » le drame a expliqué être à l’origine de l’empoisonnement d’un homme âgé d’une trentaine d’années et croisé le jour même dans un magasin du centre-ville. « Ils auraient partagé des bières avant que l’invité ne sorte de la méthadone », explique La Provence. A la suite d’une dispute, l’homme serait parti en colère, avant de revenir trois jours plus tard pour s’excuser. Il apprenait alors le décès de son ami d’une nuit.

Placé en détention provisoire

En 2014, des analyses toxicologiques avaient imputé la mort de l’individu à un mélange d’alcool et de produits stupéfiants, rappelle le quotidien régional. Le repenti, lui, a expliqué être persuadé « que la dose de méthadone offerte à son camarade était à l’origine du décès ». Une instruction a été ouverte pour « administration de substance nuisible ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». L’homme a, lui, été placé en détention provisoire.