VIDEO. L214 diffuse une nouvelle vidéo tournée dans des abattoirs de porcs en Bretagne

CRUAUTE ENVERS LES ANIMAUX Chez des partenaires de la marque Hénaff...

C. Ape.

— 

L'association L214 dénonce dans une vidéo le traitement réservés aux cochons dans des élevages bretons
L'association L214 dénonce dans une vidéo le traitement réservés aux cochons dans des élevages bretons — Capture d'écran - L214

L’association L214 s’en prend ce jeudi à un symbole breton. L’association de défense pour le bien-être animal a dévoilé une nouvelle vidéo baptisée « Pâté Hénaff : souffrance en boîte » dénonçant les conditions de traitement des cochons dans des élevages travaillant notamment avec la marque Hénaff.

Les images, filmées dans des élevages porcins à Beuzec-Cap-Sizun et à Douarnenez (Finistère), montrent des cochons blessés, agonisants, des truies en cage, des porcelets morts entassés.

« Nous demandons, comme beaucoup de consommateurs, qu’on arrête de mettre les truies en cage », a déclaré Sébastien Arsac, cofondateur de l’association L214, au Parisien.

Des cochons en plein air qui mènent en réalité une vie misère

La marque Hénaff, qui a donné son nom au célèbre pâté, utilise près de 40.000 porcs par an pour sa production, explique le quotidien. Hénaff, qui ne possède pas ses propres élevages, travaille avec des groupements d’éleveurs, dans un rayon de 150 km autour du village de Pouldreuzic, où la firme a été fondée en 1907 par Jean Hénaff.

>> A lire aussi : Où en sont les affaires des abattoirs révélées par l'association ces dernières années ?

« Alors que la marque Hénaff se targue de "transparence" et montre des cochons en plein air sur son site internet, en réalité les cochons connaissent une vie de misère », dénonce L214.

Du côté de l’entreprise, on estime qu'« il revient à ces groupements de veiller au bien-être animal », explique la responsable marketing. Cette dernière, qui n’avait pas vu mercredi soir les images de L214, « souhaite pouvoir s’assurer de leur véracité ».