La SNCF et le groupe Auchan touchés par la cyberattaque mondiale

PIRATAGE Près de 2.000 entreprises à travers le monde ont été piratées ce mardi…

20 Minutes avec AFP
— 
Illustration sur le  piratage.
Illustration sur le piratage. — SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

La France n’a pas été épargnée. La SNCF fait partie des entités subissant une cyberattaque mondiale en cours, mais celle-ci est « contenue », a indiqué ce mardi le groupe ferroviaire. « Comme d’autres entreprises, la SNCF subit l’attaque en cours (…) nous ne sommes pas victimes », a insisté un porte-parole, soulignant que les opérations de l’entreprise ferroviaire n’étaient pas affectées. « Nos équipes sont sur le pont, elles (les attaques) sont contenues », a-t-il ajouté.

Une vague massive de cyberattaques rappelant le mode opératoire du virus WannaCry en mai dernier, a touché ce mardi plusieurs multinationales européennes et américaines, après avoir frappé des entreprises majeures et structures gouvernementales en Ukraine et Russie.

Le distributeur français Auchan également piraté

Le distributeur français Auchan a également été touché en Ukraine. « Les systèmes informatiques touchés ont été isolés et pour le moment, le problème est contenu », a indiqué une porte-parole du groupe. A la suite de cette cyberattaque, les terminaux de paiement du groupe en Ukraine « sont inactifs », selon la même source.

Le groupe craint également de rencontrer des problèmes d’approvisionnement dans les prochains jours, car plusieurs de ses fournisseurs ukrainiens ont également été concernés par l’attaque. D’autant plus que « demain est un jour férié en Ukraine », a rappelé la porte-parole. Auchan précise toutefois que « ses activités de commerce électronique continuent de fonctionner normalement » et qu’il « n’a pas prévu de fermer ses magasins ».