Plus âgée et plus nombreuse: Voilà à quoi ressemblera la population française en 2050

DEMOGRAPHIE D’ici trente ans, près de 16% de la population aura plus de 75 ans…

Nicolas Raffin

— 

L'Ile-de-France devrait compter 13,2 millions d'habitants en 2050 (12 millions en 2013).
L'Ile-de-France devrait compter 13,2 millions d'habitants en 2050 (12 millions en 2013). — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA
  • L'Insee a établi des projections pour anticiper l'évolution de la population 
  • Le nombre de retraités devrait augmenter de manière très importante
  • Certaines régions seront plus « vieilles » que d'autres

En 2050, la France aura quelques années de plus au compteur… et ses habitants aussi. L’Insee dévoile ce jeudi ses projections d’évolution démographique de notre pays dans les prochaines années. Si l’institut anticipe 74 millions d’habitants à l’horizon 2050 (+8,2 millions par rapport à 2013), une grande partie sera âgée de plus de 65 ans.

>> Lire aussi : Pourquoi de moins en moins de bébés naissent en France ?

« Le vieillissement généralisé de la population reposerait principalement sur l’arrivée aux grands âges des enfants du baby-boom, nés entre 1945 et 1975 » explique l’Insee. Ainsi, la France devrait compter 20 millions de personnes de plus de 65 ans, dont 12 millions âgés de plus de 75 ans. Au final, les seniors représenteront 27 % de la population (17,5 % aujourd’hui).

Des régions plus vieilles que d’autres

Si toute la métropole va prendre de l’âge, plusieurs régions compteront - en proportion – beaucoup plus de retraités. Dans le Grand Est, en Bourgogne Franche-Comté et en Normandie, la part des seniors va augmenter de 10 points. La Bretagne, le Pays de la Loire et la Corse devraient quant à elles voir leur population de seniors augmenter fortement. « Les décès deviendraient ainsi supérieurs aux naissances dans de nombreuses régions » note l’Insee.

Cette augmentation généralisée va aussi affecter le rapport entre générations. Ainsi, l’écart entre « jeunes » (moins de 20 ans) et « seniors » va se creuser largement. En 2013, l’Insee comptait 71 seniors pour 100 jeunes. En 2050, le rapport devrait s’inverser puisque l’étude annonce 122 seniors pour 100 jeunes.

Un classement modifié

Ces changements démographiques vont aussi bouleverser le classement des régions en nombre d’habitants. Si l’Ile-de-France (13,2 millions d’habitants en 2050) et Auvergne-Rhône-Alpes (9,5 millions) garderont les premières places, « la Bretagne deviendrait plus peuplée que la Normandie, tandis que l’ Occitanie et la Nouvelle-Aquitaine auraient plus d’habitants que les Hauts-de-France » affirme l’Insee.

>> Lire aussi : Mais pourquoi Paris perd des habitants ?

Enfin, concernant les DOM, la situation devrait être très variable d’un territoire à l’autre : la Guadeloupe et la Martinique devraient perdre des habitants, tandis que la Guyane et Mayotte devraient en gagner, notamment en raison de la fécondité très élevée (3,5 enfants par femme contre 2 en métropole).