Cet été, les Français vont partir plus et plus loin

VOYAGE VOYAGE L'Europe du sud et le Maghreb ont la cote…

20 Minutes avec AFP

— 

Dans quelques pages, les vacances de cette lectrice seront définitivement gâchées
Dans quelques pages, les vacances de cette lectrice seront définitivement gâchées — SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA

Cap vers l’Europe du Sud et le Maghreb. Les Français seront plus nombreux que l’an dernier à partir en vacances cet été et ils se rendront davantage à l’étranger, selon les professionnels du tourisme.

« Il y a une très forte croissance des intentions de départs en vacances cet été. C’est très clair, très significatif, et ça ne s’était pas produit à ce niveau-là depuis le début de la crise financière en 2008 », se félicite auprès de l’AFP Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage, fédération professionnelle qui observe les réservations effectuées auprès de 850 agences de voyages françaises.

Les Français ont le moral et des envies d’ailleurs

Ces entreprises enregistrent une croissance de 9 % du nombre de voyageurs (+10 % en termes de chiffre d’affaires). Pour Jean-Pierre Mas, ces bons chiffres sont liés à « la reprise du moral des ménages ». « On sent que les gens se sentent mieux, ont envie de voyager, de prendre des vacances. »

>> A lire aussi : Et si vous choisissiez le camping-car?

Mais « cette reprise profite plus aux destinations étrangères », souligne-t-il. Les destinations moyen-courriers (+14 %) et long courrier (+13 %) progressent davantage que la France (+4 %).

Le sud de l’Europe, plébiscité depuis plusieurs années, continue d’attirer le plus grand nombre de Français, Espagne en tête, devant la Grèce, l’Italie et le Portugal. Suivent la Tunisie et le Maroc.

La Tunisie commence à se rétablir

Auprès des agences de voyages françaises, la destination Tunisie, très sévèrement touchée après les attentats de 2015, commence à se rétablir et enregistre la plus forte hausse de réservations (+211 %), loin devant la Grèce (+22 %). Par ailleurs, des progressions très fortes sont observées vers l’Asie et la France d’outre-mer, avec +40 % pour les Antilles et +17 % pour la Réunion.

Les Français seront 1,2 million de plus à partir en vacances cet été, soit plus de 30 millions au total, grâce à l’amélioration du pouvoir d’achat, estime le cabinet d’études Protourisme, en se basant sur une étude auprès de 3.000 personnes.

« On est revenu grosso modo aux chiffres de 2015 », avec 43 % de Français disant vouloir partir en vacances (+3 points), constate auprès de l’AFP Didier Arino, directeur de Protourisme. Mais ce ratio atteignait 50 % il y a dix ans…

L’Atlantique et la Corse attirent

Il reconnaît « une accélération des réservations vers l’étranger, plus forte que vers la France ». Malgré cela, les vacanciers français seront plus nombreux cet été sur toutes les destinations de l’Hexagone, à l’exception de la Côte d’Azur « perçue comme trop chère ». Il note que « toute la façade Atlantique se porte bien », notamment la Bretagne. Mais c’est la Corse qui apparaît comme la destination la plus attractive.

Japon et Etats-Unis continuent de cartonner

Les acteurs du tourisme ne profiteront pas tous autant de la reprise. « Cela réserve bien dans le camping (+7 % par rapport à l’an dernier) et dans la location entre particuliers (+10 %) alors que les villages de vacances ont plutôt du retard », souligne-t-il. Parmi les destinations lointaines, « le Japon cartonne » et l’Indonésie « monte bien », constate Rémi Campet, secrétaire général de la start-up Marco Vasco, spécialiste du voyage personnalisé sur internet.

La première destination long-courrier des Français, les Etats-Unis, reste stable, d’après plusieurs professionnels interrogés, prudents sur la réalité d’un « effet Trump ».