Canicule: «Ils devraient annuler le bac !»... Les candidats en mode survie avec la chaleur

REPORTAGE Alors que les épreuves du bac s’enchaînent les unes après les autres, la vague de chaleur a décidé d’accompagner les candidats dans leur dernière ligne droite…

Océane Marache
— 
Des bouteilles d'eau fraîches sont distribuées à tous les candidats.
Des bouteilles d'eau fraîches sont distribuées à tous les candidats. — POL EMILE/SIPA

Passer le bac, ce n’est déjà pas une simple formalité. Et la canicule n’arrange rien. Difficile pour les élèves de rester concentrés pendant plusieurs heures quand le thermomètre s’envole. 20 Minutes est allé prendre la température auprès des candidats du lycée Buffon dans le 15e arrondissement de Paris.

>> A lire aussi : Météo: La vigilance canicule désormais étendue à 51 départements

S’habiller en conséquence, la meilleure des astuces

A 10 h 30, les températures avoisinent déjà les 32 °C dans la capitale. Et les candidats s’agglutinent dans les rares coins à l’ombre devant l’établissement pour débattre de l’épreuve de ce mercredi matin : les mathématiques. Mais très vite, un sujet arrive dans les discussions : la forte chaleur. « Un enfer » selon un petit groupe de terminales… « Franchement, c’est dur de se concentrer et de penser à la copie », lâche Emilie, terminale ES, tout en se ventilant avec ses feuilles de brouillon. Shorts, tongs, débardeurs sont de rigueur avec cet épisode caniculaire : « D’habitude on n’a pas le droit, mais là, on n’a pas le choix ! », précise une candidate qui a opté pour une jupe.

« Des génies ont amené des ventilateurs portatifs »

« Ils devraient annuler le bac ! », se révolte Gaëtan, terminale ES. Si cette option semble peu probable, certains l’ont bien compris et redoublent d’ingéniosité. « Des génies ont amené des ventilateurs portatifs ! J’étais à côté d’un d’entre eux mais il n’a pas voulu partager, même en lui faisant les yeux doux », se désole un candidat. D’autres ont préféré se limiter à des bouteilles congelées, des brumisateurs ou encore… des pains de glace. Mais personne n’est à l’abri d’un coup de mou : « Hier ma voisine a failli faire un malaise, ils ont dû la faire sortir avant que ce soit trop tard », commente Jan, un brin choquée. Emilie, elle, a préféré rendre vite sa copie car elle ne se sentait pas bien : « De toute façon, j’aurais eu une mauvaise note même en restant plus longtemps ».

L’administration se mobilise

Lundi, le gouvernement avait envoyé ses recommandations pour la canicule aux établissements scolaires et visiblement le lycée Buffon les a suivies à la lettre. « On a eu des bouteilles d’eau bien fraîches, ils aéraient au maximum et tous les volets sont fermés, ils sont top avec nous », explique Hanna. Quatre-vingt-dix candidats, dont Lucien, ont été placés dans le gymnase car leurs salles sous les toits, disposaient de plafonds de verre : « Le gymnase c’est pas mieux, en plus dès que quelqu’un fait un bruit, ça résonne », se plaint-il. Si cette chaleur sonne comme un défi pour certains, d’autres rêvent de paresser au soleil : « De toute façon vendredi on est en vacances, alors cette chaleur, j’espère qu’elle va rester ! ».