Journée des donneurs de sang: «Il faut en trouver. C'est de la vie»

SANTE Ce 14 juin 2017 est la journée des donneurs de sang. Je suis allée donner le mien dans le grand site de collecte monté pour l'occasion à Bercy Village, à Paris...

Charlotte Murat

— 

Centre de don du sang à Nantes. Etablissement Francais du Sang EFS.
Credit:SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA
Centre de don du sang à Nantes. Etablissement Francais du Sang EFS. Credit:SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA — SIPA

Le dernier tampon sur ma carte de donneur datait de 2008. Neuf ans que je n’avais pas donné mon sang. Autant dire beaucoup trop longtemps, quand on sait que « les besoins nationaux sont de 10.000 dons par jour », rappelle le docteur Benomar, directeur de la collecte en Ile-de-France. Il était présent sur le site monté ce mercredi par l’EFS (Etablissement français du sang) à Bercy Village, à Paris, à l’occasion de la journée du donneur de sang.  « Notre pays est autosuffisant pour tous les groupes sanguins, grâce à l’entraide interrégionale », rappelle le médecin. Mais il n’empêche que les stocks sont limites : « Il faudrait 100.000 poches en permanance en stock, ce qui représente 13 jours d’autonomie. Or Nous n’en avons que 75.000, ce qui ne permet de tenir que de dix à onze jours. Il est hors de question de rester dans cette situation. Il faut trouver du sang. Ce n’est pas négociable, c’est de la vie. »

OK, message reçu, je suis donc allée donner mon sang. Je vous ai raconté tout ça sur Snapchat (le compte de 20 Minutes c’est vingt.minutes).