Aisne: Un lycéen débarque à la fête de fin d'année déguisé en Adolf Hitler

FAITS DIVERS Selon le proviseur, l'élève voulait rendre hommage à Charlie Chaplin dans le film « Le Dictateur »...

20 Minutes avec agence

— 

Selon l'établissement, le lycéen a voulu rendre hommage à Charlie Chaplin dans le film Le Dictateur (capture d'écran Twitter).
Selon l'établissement, le lycéen a voulu rendre hommage à Charlie Chaplin dans le film Le Dictateur (capture d'écran Twitter). — Capture d'écran Twitter

Son déguisement était-il un hommage maladroit à Charlie Chaplin dans Le Dictateur ? Un élève de terminale du lycée catholique Saint-Jean-et-la-Croix, à Saint-Quentin (Aisne) a fait polémique en débarquant grimé en Adolf Hitler à la fête de fin d’année organisée ce vendredi 9 juin, rapporte le Courrier Picard.

« Sur une photo, diffusée sur les réseaux sociaux, l’élève joint le geste au déguisement et se laisse photographier alors qu’il effectue un salut nazi non équivoque », écrit le quotidien local, qui précise qu'« aucun signe nazi » ni aucune croix gammée n’apparaissent sur le costume.

Le thème des « personnages de film » ?

Interrogé par le Courrier Picard, le proviseur Hervé Chavanne est monté au créneau pour défendre son élève. Selon le chef d’établissement, le lycéen n’a fait que répondre au thème imposé cette année pour les déguisements : les « personnages de film ».

Il aurait donc choisi d’incarner Le Dictateur de Charlie Chaplin, un film muet sorti en 1940, dans lequel « Charlot » caricature le Führer avec la plus grande dérision.

Un jeune « pas dans ce registre »

Face à la polémique, le proviseur du lycée a défendu un jeune « poli » et « bien dans sa peau », qui n’est « pas dans ce registre ».

« Nous n’avons pas eu un souci de discipline avec lui. On ne voudrait que des élèves comme ça », insiste le chef d’établissement qui précise encore : « C’est un élève qui aura son bac sans problème et qui aura une mention. »

>> A lire aussi : Il se promène déguisé en Adolf Hitler et est placé en détention provisoire

Un autre élève de l’établissement n’est pas de cet avis : « Il m’a clairement dit qu’il représentait Hitler et que c’était en souvenir du IIIe Reich. Je trouve ça déplacé et pas normal », a-t-il confié au Courrier Picard.

Deux ans plus tôt, la direction du lycée avait décidé de restreindre les festivités de fin d’année, rappelle le quotidien régional. À cette époque, des poussins auraient été piétinés et lancés du haut de plusieurs étages de l’établissement.

>> A lire aussi : Les jeunes Allemands ont plus honte du nazisme que leurs aînés