Les infos immanquables du jour: Attaque à Notre-Dame, réforme du Code du travail et «War Machine» en prison

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce mardi 6 juin….

Claire Planchard

— 

Le 21 mai 2013. (Photo d'illustration) Des policiers agressés à Notre-Dame à Paris, le 6 juin 2017.
Le 21 mai 2013. (Photo d'illustration) Des policiers agressés à Notre-Dame à Paris, le 6 juin 2017. — VINCENT WARTNER / 20 Minutes

Une journée très mouvementée ce mardi, tant dans le ciel que dans l’actualité. Voici votre condensé de l’actu du jour.

L’article le plus lu du jour : Un policier agressé à Notre-Dame de Paris

Un homme a agressé un policier avec un marteau ce mardi sur le parvis de Notre-Dame de Paris (4e arrondissement) avant d’être neutralisé par les forces de l’ordre. Blessé par balle, l’homme a été hospitalisé. La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête en flagrance, notamment en raison du mode opératoire de l’attaque.

L’article de la rédaction du jour :Réforme du Code du travail : L’opération déminage du gouvernement laisse les syndicats sceptiques

Rassurer, déminer. A quelques jours du premier tour des législatives et alors que les fuites et rumeurs se multiplient, le gouvernement a joué cartes sur table ce mardi sur son projet de réforme du Code du travail. Le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre du Travail Muriel Pénicaud, qui ont rencontré les partenaires sociaux en mai, ont présenté leur feuille de route lors d’une conférence de presse à Matignon. Un grand oral qui a permis d’y voir plus clair sur le calendrier, la méthode et les grands axes de réforme mais qui n’a pas convaincu les syndicats.

L’article le plus partagé du jour : Prison à perpétuité pour « War Machine » l’ancienne star des MMA

Jonathan Paul Koppenhaver, une ancienne star des arts martiaux mixtes (MMA), connue sous le nom de « War Machine » a été condamnée lundi par la justice américaine à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir violé et séquestré en 2014 sa compagne. Le tribunal de Las Vegas a imposé une peine de sûreté de 36 ans. Jonathan Paul Koppenhaver pourrait donc bénéficier d’une libération sur parole à l’âge de 71 ans.