Tombe de Charles de Gaulle vandalisée: Deux suspects recherchés, le cimetière a rouvert

ENQUÊTE L'acte politique est considéré comme «peu probable»...

20 Minutes avec AFP

— 

Un individu a brisé la croix qui surplombait la tombe de l'ancien président.
Un individu a brisé la croix qui surplombait la tombe de l'ancien président. — FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Le geste, commis le 27 mai, journée nationale de la Résistance, a choqué de nombreux responsables politiques. Samedi, un homme a vandalisé la tombe du général de Gaulle à Colombey-les-deux-Eglises (Haute-Marne), village où l’ancien chef de l’Etat mort en 1970 possédait une résidence.

« La personne a agi seule mais elle aurait été accompagnée par un autre individu qui était resté dans la voiture », a précisé dimanche Frédéric Nahon, procureur de la République de Chaumont. La sépulture étant filmée en permanence, les enquêteurs ont pu visionner les faits avec précision. La dégradation a été commise « en moins d’une minute », selon le procureur.

Visiteurs « scandalisés »

Aucune piste n’était privilégiée, mais l’acte politique est « peu probable étant donné qu’aucune revendication n’a été faite », avait-il souligné samedi. « Le cimetière est rouvert et la croix n’est plus sur le monument en attendant sa réparation », a expliqué Frédéric Nahon.

Quelques visiteurs étaient présents aux abords de la sépulture dimanche matin, se disant « profondément blessés » et « scandalisés par un tel acte de vandalisme », selon un photographe de l’AFP sur place.