VIDEO. Attentat à Manchester: L'Elysée planche sur le prolongement de l'Etat d'urgence

SECURITE L'état d'urgence doit arriver à échéance le 15 juillet...

20 Minutes avec AFP

— 

Le 25 juillet 2016, un militaire participant à l'opération Sentinelle  vient renforcer la sécurité sur le territoire national en complément du plan Vigipirate.
Le 25 juillet 2016, un militaire participant à l'opération Sentinelle vient renforcer la sécurité sur le territoire national en complément du plan Vigipirate. — IAN LANGSDON / POOL / AFP

Emmanuel Macron demandera au Parlement le prolongement de l’état d’urgence, qui devait arriver à échéance le 15 juillet, jusqu’au 1er novembre et veut une nouvelle loi pour lutter contre la « menace terroriste », a annoncé mercredi l’Elysée dans un communiqué au surlendemain de l’attentat de Manchester.

>> Suivez les événements en direct deux jours après l'attentat de Manchester

« Le président de la République a décidé que le Parlement serait saisi d’un prolongement de l’état d’urgence (instauré après les attentats de novembre 2015 et déjà prolongé à cinq reprises) jusqu’au 1er novembre », déclare la présidence dans ce communiqué publié à l’issue du deuxième Conseil de défense du quinquennat Macron.

Vers un renforcement de la sécurité

« Le Président de la République a demandé au gouvernement de proposer des mesures de renforcement de la sécurité face à la menace terroriste hors état d’urgence afin qu’un texte législatif soit préparé dans les prochaines semaines », ajoute la présidence.

>> A lire aussi : L'auteur de l'attentat n'a «probablement pas agi seul»

« L’engagement et le dévouement des personnes qui assurent la sécurité des Français » sont totaux, a déclaré Edouard Philippe mercredi à l’issue du conseil de défense. « Notre priorité est d’assurer le plus haut niveau de vigilance face à une menace que nous combattons sur tous les fronts », a-t-il souligné dans la cour de l’Elysée.