Les infos immanquables du jour: Le nouveau gouvernement, le départ de David Pujadas et la charge mentale

ACTU Ce qu’il ne fallait pas manquer dans l’actualité de ce mercredi 17 mai…

Armelle Le Goff

— 

Bruno Le Maire, nouveau ministre de l'Economie.
Bruno Le Maire, nouveau ministre de l'Economie. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Ça y est ! On a un gouvernement ! Evidemment, il ne s’est pas passé que cela, ce mercredi. C’est le moment de faire le point.

L’article le plus lu du jour : Onze femmes, onze hommes… Découvrez tous les noms des ministres nommés…

L’Elysée voulait réaliser une rupture politique : un gouvernement qui, sous la houlette d'Édouard Philippe, Premier ministre, rassemble des responsables venus de la droite et de la gauche, pivot de la doctrine politique d’Emmanuel Macron. Parmi les ministres nommés ce mercredi : Gérard Collomb, comme ministre d’État à l’Intérieur ; Nicolas Hulot, ministre d’État chargé de la Transition Ecologique et Solidaire ; Bruno Le Maire à l’Économie, les Finances et l’Industrie. Mais aussi François Bayrou à la Justice ; François Nyssen à la Culture, etc. La liste exhaustive est par ici.

L’article le plus partagé du jour : Eviction de David Pujadas sur France 2 : Y aura-t-il un JT ce mercredi soir ?

Coup de tonnerre chez France Télévisions. David Pujadas quitte le 20 Heures de France 2 à la rentrée prochaine, selon une source proche du dossier. Selon des informations de puremedias, Anne Sophie Lapix serait en discussion pour prendre la suite. David Pujadas aurait indiqué à puremedias que « cette décision n’est pas la [s] ienne. Elle ne nous a pas été expliquée », a-t-il confié. Cette annonce a été très mal reçue par la rédaction, qui a sommé la direction de l’entreprise de se justifier et a convoqué une Assemblée générale pour ce jeudi matin. C’est à lire là.

L’article à lire du jour :

Charge mentale : « J’ai l’impression d’avoir un deuxième enfant à la maison »

Encore un petit effort. Début mai, la dessinatrice Emma a mis en ligne une bande dessinée remarquée dans laquelle elle dénonce la « charge mentale », ce travail d’organisation des tâches ménagères auquel s’ajoute l’impératif de devoir penser à tout, et dont les femmes sont victimes. Nous avons donc demandé à nos internautes femmes de témoigner, et de nous dire ce qu’elles en pensaient. Et, selon Claire, à la mauvaise volonté des hommes s’ajoute une inconsidération pour ce qu’impliquent les tâches ménagères : « J’ai 25 ans et j’ai entendu beaucoup d’hommes me dire “mais tu ne me l’as pas demandé”. (…) Je ne pense pas qu’on puisse parler de vieux clichés. Il faut avoir conscience de ce phénomène. » Sarah, qui ne « maternera jamais » son copain, approuve. Elle n’a pourtant « pas l’impression d’être exigeante », mais assure que « le jour ou (elle) en aura marre, (elle) partira ». Les témoignages de nos internautes sont à lire par ici.