Yonne: Un policier mis en examen pour homicide avec son arme de service

JUSTICE Il défend la thèse d'un tir accidentel...

N. Se. avec AFP

— 

Une arme de service de policier, illustration.
Une arme de service de policier, illustration. — AFP PHOTO / LIONEL BONAVENTURE

Le fonctionnaire de police de 31 ans avait été placé en garde à vue mercredi. Il a finalement été mis en examen et placé en détention vendredi soir pour homicide volontaire, soupçonné d’avoir tué avec son arme de service à Nailly dans l’Yonne, une femme avec laquelle il avait une relation amoureuse, a-t-on appris de source judiciaire.

>> A lire aussi : Enlèvement de Vicente: Le père interpellé et l'enfant retrouvé près de Toulouse

Selon les premiers éléments de l’enquête, une dispute pourrait avoir éclaté alors que le suspect, policier au commissariat d’Auxerre, était en repos. Dans sa première audition ce dernier a toutefois défendu la thèse d’un tir accidentel alors qu’il manipulait l’arme pour la mettre en sécurité, réfutant toute violence envers la victime.

Les faits se sont produits mercredi soir aux alentours de 22H30, au domicile de la victime, une femme de 30 ans. « Le tir a atteint la victime dans le dos, au niveau de l’omoplate », a précisé la procureure de la République à Auxerre, Sophie Macquart-Moulin. Les résultats de l’autopsie réalisée vendredi ont révélé que le décès « est dû à une hémorragie interne, secondaire au tir ».