Photo prise le 04 avril 2001 à Paris de la devanture d'un fast-food Mcdonald's, la chaîne américaine de restauration rapide.
Photo prise le 04 avril 2001 à Paris de la devanture d'un fast-food Mcdonald's, la chaîne américaine de restauration rapide. — PIERRE-FRANCK COLOMBIER / AFP

SERVICE

McDonald's lance son service de livraison en Europe

Mais en France, les nuggets sans bouger du canapé, c'est pas pour tout de suite... 

McDonald’s a annoncé qu’il testerait un service de livraison en Europe. Le géant des fast-foods va d’abord l’expérimenter au Royaume-Uni pour, éventuellement, le décliner en France.

En mars dernier, McDonald’s avait annoncé le lancement de la livraison à domicile aux Etats-Unis. Le service est actuellement proposé en Asie, et notamment en Chine, en Corée du Sud et à Singapour.

« Nous voulons être un suiveur qui fait bien les choses »

Dans une interview donnée à Sky News, Paul Pomroy, le patron de McDonald’s au Royaume-Uni a assuré que le service de livraison y serait testé, à partir de juin prochain. « Nous commencerons petit, et de manière contrôlée », a affirmé Paul Pomroy.

« Nous servons 3,7 millions de personnes par jour, aussi nous ne pouvons pas passer de 1 à 1.300 restaurants rapidement sans causer de problème », a-t-il ajouté. Pour ce faire, le géant de la restauration rapide devra probablement s’allier avec des plateformes de livraisons, comme c’est le cas aux Etats-Unis. La marque sait qu’elle arrive bien longtemps après les débuts du succès de la livraison à domicile : « Nous voulons être un suiveur qui fait bien les choses », assume Paul Pomroy.

Le marché britannique de la livraison en plein boom

Son adversaire KFC s’est également lancé dans la livraison à domicile à Londres, depuis mi-avril en partenariat avec Just Eat. Face à la concurrence de plus en plus rude, McDonald’s tente lui aussi de se renouveler.

Le choix du Royaume-Uni n’est pas hasardeux. Selon Sky News qui cite des chiffres du NPD Group, le secteur de la livraison a connu une croissance de 10 % pour atteindre 599 millions de livraisons au Royaume-Uni, contre une croissance de seulement 1 % pour la restauration rapide « à la table ».

Si ce service marche bien, McDonald’s pourrait l’implanter dans d’autres pays comme la France, l’Allemagne ou le Canada. Cependant, le patron de McDonald’s UK n’a rien voulu dévoiler pour les autres marchés. Chez nous, il faudra donc prendre son mal en patience pour pouvoir se faire livrer son habituel Big Mac du dimanche soir.