Double meurtre de Montigny-lès-Metz: «Ça va faire comme l’affaire Grégory, on ne saura jamais!»

REPORTAGE « 20 Minutes » est retourné sur le talus de Montigny-lès-Metz où Cyril Beining et Alexandre Beckrich sont morts alors que s’ouvre, trente ans après, le procès de Francis Heaulme…

Vincent Vantighem

— 

Montigny-lès-Metz (Moselle), le 24 avril 2017. Cyril Beining et Alexandre Beckrich, 8 ans, ont été tués à coups de pierre sur ces voies ferrées en septembre 1986.
Montigny-lès-Metz (Moselle), le 24 avril 2017. Cyril Beining et Alexandre Beckrich, 8 ans, ont été tués à coups de pierre sur ces voies ferrées en septembre 1986. — V. VANTIGHEM
  • Cyril Beining et Alexandre Beckrich ont été tués en septembre 1986.
  • Trente ans après, Francis Heaulme est jugé à Metz pour ce double meurtre.
  • Le verdict doit être rendu le 18 mai. Il encourt une peine de perpétuité.

A Montigny-lès-Metz (Moselle),

Les ronces ont depuis bien longtemps envahi les voies de chemin de fer désaffectées de Montigny-lès-Metz (Moselle). Mais les riverains de la rue Venizelos n’ont pas oublié qu’à cet endroit précis, Cyril Beining et Alexandre Beckrich, 8 ans, sont morts, fracassés à coups de pierre, en septembre 1986. « C’était juste là, indique Jacqueline en pointant du doigt le talus où les « gamins » avaient l’habitude de faire du vélo. Il faisait beau ce dimanche-là. On prenait le soleil dans le jardin quand la police est arrivée. La maison des Dils est juste derrière… »

>> En images : Retour sur une affaire vieille de trente ans…

Les volets sont fermés. Les Dils sont partis, eux aussi, depuis longtemps. Il a fallu trois procès et quinze ans à la justice pour innocenter Patrick, le fils de la famille. Et quinze de plus pour finalement décider de renvoyer Francis Heaume, seul, dans le box des accusés pour répondre de ce double meurtre sordide. Prévu pour durer quatre semaines, son procès débute ce mardi matin.

>> Justice: Pourquoi Francis Heaulme sera le seul à être jugé

« Bien sûr que je vais le suivre dans les journaux, lâche Sandra, chargée des ressources humaines dans l’entreprise de BTP installée en contrebas du talus. Je regarde souvent Enquêtes criminelles… Et puis, je pense à cette affaire tous les jours. J’ai vu Heaume avec son gilet pare-balles lors de la reconstitution en 2006. Mais je crois qu’il ne dira rien lors du procès… »

Montigny-lès-Metz, le 3 octobre 2006. Francis Heaulme participe à la reconstitution du double-meurtre des enfants Beining et Beckrich.
Montigny-lès-Metz, le 3 octobre 2006. Francis Heaulme participe à la reconstitution du double-meurtre des enfants Beining et Beckrich. - OLIVIER MORIN / AFP

« Personne ne nous a rien dit quand on a acheté la maison… »

Installées à la terrasse du café du coin, deux jeunes femmes partagent ce sentiment. « Ça va faire comme l’affaire Grégory. On ne saura jamais », dit la première. « T’imagines, répond sa copine. Cela fait trente ans. Trente ans ! »

>> Justice: «Ce dimanche ensoleillé où Cyril et Alexandre sont morts»

Une couche de macadam a eu le temps de recouvrir la terre battue de la rue. Les sentiers menant au talus ont été rendus à la nature. Et des petits immeubles de quatre étages ont poussé dans les champs alentour. « Je ne peux rien vous dire, lâche une quinquagénaire occupée à peigner son chat à la fenêtre. On n’était pas là. On a emménagé il y a deux ans. Et personne ne nous a rien dit quand on a acheté la maison… »

C'est dans la maison de droite que vivait Patrick Dils.
C'est dans la maison de droite que vivait Patrick Dils. - V.VANTIGHEM

« Francis Heaume avait l’air d’un SDF »

La pharmacienne, elle, a eu le temps de rénover son officine. Plusieurs fois depuis 1986. « Mais j’étais déjà installée là, souffle-t-elle un peu gênée. Il y a beaucoup de renouveau dans le quartier. Mais les gens en parlent encore. Avec tous les procès et les rebondissements, ils n’ont pas réussi à passer à autre chose. »

D’autant que Francis Heaume n’est pas inconnu dans le secteur. Déjà condamné à la perpétuité pour neuf meurtres différents, le « Routard du crime » est né sur les bords de cette Moselle qui coule à quelques encablures. « Je me souviens de lui. Il traînait beaucoup dans le quartier Bellecroix, se souvient Sandra. A l’époque, il avait l’air d’un SDF. »

Aujourd’hui, c’est plus dans la peau du suspect idéal qu’il va s’avancer vers la barre de la cour d’assises. En trente ans, les charges se sont accumulées contre lui. Les indices se sont faits plus précis. Mais interrogé douze fois lors de cette tentaculaire procédure, il n’a jamais reconnu les faits, précisant froidement qu’il « préférait » tuer à l’opinel plutôt qu’avec des pierres.

Une déclaration qui ne manquera pas de faire débat lors des quatre semaines d’audiences prévues. Le verdict doit être rendu le 18 mai. Francis Heaume encourt une nouvelle peine de prison à perpétuité.

Suivez l’audience en direct dès ce mardi matin sur le compte Twitter de notre journaliste :  @vvantighem

Liste des victimes pour lesquelles Francis Heaulme a été condamné pour «meurtre».
Liste des victimes pour lesquelles Francis Heaulme a été condamné pour «meurtre». - V. VANTIGHEM