Les infos immanquables du jour: Critique du resto de Christian Le Squer, un bébé non soigné et on recherche Sarkozy et Juppé

ACTU Ce qu’il ne fallait pas manquer dans l’actualité de ce mercredi 12 avril…

Armelle Le Goff
— 
Le chef français Christian Le Squer à Paris, le 14 janvier 2016
Le chef français Christian Le Squer à Paris, le 14 janvier 2016 — FRANCOIS GUILLOT AFP

C’est l’heure des immanquables !

L’article le plus lu du jour : Triplement étoilé, le restaurant de Christian Le Squer se fait dézinguer par un critique anglais

Encore un sale coup de la perfide Albion. Jay Rayner, critique gastronomique britannique, a sévèrement assaisonné Le Cinq de Christian Le Squer, triplement étoilé au Michelin 2016 et gratifié d’un 19/20 dans le dernier Gault & Millau. Dans les colonnes du Guardian, il écrit que son passage dans le restaurant de l’hôtel George-V a été sa « pire expérience » en dix-huit années d’exercice. Le détail de ce coup de Trafalgar est à retrouver ici.

L’article le plus partagé du jour : Royaume-Uni : Des médecins autorisés à cesser les soins d’un bébé atteint d’une maladie rare

Ils ont poussé un « non ! » de désespoir à l’annonce de la décision. Un tribunal britannique a autorisé mardi les médecins du Great Ormond Street Hospital de Londres (Grande-Bretagne) à cesser de soigner un bébé atteint d’une maladie rare et à le laisser mourir « dans la dignité », contre l’avis de ses parents. L’article est à lire par là.

L’article à lire du jour : Présidentielle : Où sont Juppé et Sarkozy dans la campagne de François Fillon ?

Mais où sont passés Alain Juppé et Nicolas Sarkozy ? Depuis la fin de la primaire à droite, puis l’annonce d’Alain Juppé refusant d’incarner un « plan B » à droite début mars, l’ancien président et le maire de Bordeaux s’expriment très peu à propos de François Fillon. La proposition d’une rencontre tripartite est tombée à l’eau après le rassemblement du 5 mars au Trocadéro. La campagne présidentielle du candidat de la droite et du centre ? Très peu pour eux, à part un message de soutien sur les réseaux sociaux vendredi, deux jours avant le raout de François Fillon au Palais des congrès, Porte de Versailles à Paris. Une enquête à lire par ici.