Eure: Ils paient une rançon pour récupérer leur chienne kidnappée

FAITS DIVERS Myrtille, un cavalier King Charles âgé de trois mois, a été enlevée il y a trois semaines...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'un cavalier King Charles.
Illustration d'un cavalier King Charles. — ARDEA/MARY EVANS/SIPA

Un couple résidant à Puchay (Eure) a dû se résoudre il y a trois semaines à payer une rançon pour retrouver sa chienne Myrtille, un cavalier King Charles âgé de trois mois. Tout commence le 17 mars, raconte L’Impartial.

Le chiot, qui joue seul dans le jardin pendant que ses maîtres sont à l’intérieur de la maison, disparaît soudainement. Ne le voyant pas revenir, le couple décide d’alerter les vétérinaires des alentours et la gendarmerie. Il colle aussi des affiches dans son hameau et les communes voisines, en vain.

>> A lire aussi : A 13 ans, il kidnappe un chien et demande 150 euros de rançon

500 euros en bons Néosurf

Le mari reçoit alors l’appel d’un homme « à la voix jeune », qui affirme détenir l’animal. Il demande une rançon de 500 euros, menaçant de tuer le chiot. Le ravisseur exige finalement l’équivalent de cette somme en bons Néosurf, une carte prépayée qui permet de faire des achats sur Internet.

Le couple s’exécute, puis lui communique les codes d’activation par téléphone. Lors d’un nouvel appel, l’individu demande au mari de « descendre au portail pour récupérer la chienne ».

« J’ai retrouvé notre chienne enfermée dans l’armoire de la chambre »

Mais « lorsque je me suis présenté, je n’ai vu personne. En faisant le tour de la propriété j’ai entendu des jappements et plus je m’approchais de la maison plus ils étaient perceptibles. J’ai retrouvé notre chienne enfermée dans l’armoire de la chambre. Pendant que j’allais au portail, il est entré chez nous par-derrière », a raconté la victime.

Si Myrtille a pu retrouver ses maîtres en bonne santé, l’histoire ne dit pas en revanche si le « dognappeur » a été arrêté.