Crise en Guyane: François Hollande appelle à la fin des blocages

CRISE Le président s'est dit prêt à recevoir les parlementaires guyanais...

C. Ape. avec AFP

— 

François Hollande, le 8 mars 2017 à Paris.
François Hollande, le 8 mars 2017 à Paris. — Etienne LAURENT / POOL / AFP

Le président François Hollande a adressé ce lundi une lettre aux parlementaires guyanais, appelant à la fin des blocages, alors que le département se préparait à vivre un blocage moins « total » que prévu.

Le collectif « Pou La Gwiyann dékolé », qui pilote le mouvement social agitant le département depuis bientôt trois semaines, a en effet décidé d’assouplir la mesure, très critiquée au sein de la population.

>> A lire aussi : L'ancienne ministre des Outre-Mer craint que la crise «ne se termine mal»

Dans ce courrier adressé aux élus, dont l’AFP a eu copie, le président s’est dit prêt à recevoir « à tout moment à Paris » les parlementaires guyanais pour « construire l’avenir de la Guyane ».

« L’économie guyanaise ne doit pas être fragilisée plus longtemps », insiste le chef de l’Etat, qui souligne que les « propositions ambitieuses » demandées par le collectif qui pilote le mouvement social en Guyane depuis près de trois semaines méritent « un examen approfondi ».