Nouvelle-Calédonie: Le cyclone Cook approche, les concours reportés partout en France

INTEMPERIES Avec des rafales de vent comprises entre 100 et 200 km/h, le cyclone Cook pourrait avoir des conséquences « très graves »…

M.C. avec AFP

— 

Des rafales de vent comprises entre 100 et 200 km/h, des cumuls de pluie pouvant dépasser les 350 mm en 24 heures et des inondations sont attendus en Nouvelle-Calédonie (illustration).
Des rafales de vent comprises entre 100 et 200 km/h, des cumuls de pluie pouvant dépasser les 350 mm en 24 heures et des inondations sont attendus en Nouvelle-Calédonie (illustration). — Manny Horsford/AP/SIPA

Les autorités prennent très au sérieux la menace posée par le cyclone Cook, qui s’apprête à frapper directement la Nouvelle-Calédonie. L’alerte maximum de niveau 2 sera déclenchée lundi à 12h (3h à Paris). La province Sud, où se trouve Nouméa, passera en alerte maximum lundi à 20h. « Le temps restant doit être mis à profit pour se préparer à l’arrivée du phénomène », avertit la direction de la sécurité civile.

Conséquence lundi pour ceux qui devaient passer, dans toute la France, les concours aux métiers d’enseignant : le ministère de l’Education nationale a annoncé « le report de toutes les épreuves écrites des concours prévus lundi (CAPEPS externe, CAPET externe Arts, CAPLP externe) », et ce « pour garantir l’équité entre tous les candidats partout sur le territoire ». Les candidats ont été informés par mail, précise le ministère dans un communiqué.

La Nouvelle-Calédonie pas touchée directement par un cyclone depuis 2003

Le cyclone Cook, qui a auparavant touché le Vanuatu, pays au nord-est de la Nouvelle-Calédonie, était encore dimanche soir une dépression tropicale forte mais va se renforcer pour devenir lundi un cyclone et probablement un cyclone intense de catégorie 4.

« Le scénario le plus probable est un passage de Cook à l’ouest d’Ouvéa lundi après-midi puis sur le centre de la Grande-Terre dans la nuit de lundi à mardi avant de longer le sud-ouest de la Grande-Terre et de l’île des Pins », a également indiqué la sécurité civile.

Des rafales de vent comprises entre 100 et 200 km/h, des cumuls de pluie pouvant dépasser les 350 mm en 24 heures et des inondations sont attendus dans l’archipel français du Pacifique sud. « La mer deviendra démontée avec des vagues de plus de six mètres s’ajoutant à un risque de submersion marine renforcé au moment de la marée haute », a précisé la sécurité civile.

Interrogé sur NC 1ère, le directeur de Météo France NC, Hugues Ravenel, a estimé qu’il s’agissait d’un phénomène aux conséquences « potentiellement très graves ». La Nouvelle-Calédonie n’a pas été touchée directement par un cyclone depuis Erika en 2003. En cas d’alerte 2, les habitants doivent rester confinés à l’intérieur des habitations.