Le directeur de l'administration pénitentiaire a démissionné

JUSTICE Une démission qui pourrait ternir l'image de Jean-Jacques Urvoas, le Garde des Sceaux?

O. G. avec AFP

— 

Illustration d'un gardien de prison.
Illustration d'un gardien de prison. — C. Villemain / 20 Minutes

Il n’aura pas tenu un an. Le directeur de l’administration pénitentiaire, Philippe Galli, nommé le 18 septembre dernier, a claqué la porte.

Des désaccords?

Dans un communiqué, le ministère de la Justice précise : « De sa propre initiative, vendredi 31 mars, le directeur de l’administration pénitentiaire, Philippe Galli, a présenté sa démission au Garde des Sceaux qui l’a acceptée. »

Cette démission serait due à « un désaccord profond avec le cabinet du ministre de la justice », avance Le Monde.

Le directeur adjoint le remplace

Qui pour le remplacer ? Dans ce même communiqué, le garde des Sceaux explique : « à compter du prochain conseil des ministres qui se prononcera sur ce point, l’intérim sera assuré par Stéphane Bredin, actuel directeur adjoint de l’administration pénitentiaire.

Celui-ci dispose de toutes les qualités et de la confiance du ministre de la Justice pour conduire à bien les dossiers prioritaires qui ne peuvent souffrir de délais supplémentaires et doivent aboutir d’ici la fin du quinquennat (reprise du dialogue social, déploiement du plan encellulement individuel, sécurité pénitentiaire, extractions judiciaires, réformes statutaires). »

>> A lire aussi: Surpopulation carcérale: 69.430 personnes derrière les barreaux en France, un record