Cinq infos dans le rétro: la Guyane en crise, le PSG en grande forme et la mort d'une star pop

ACTU Si vous avez profité de votre week-end loin de votre téléphone ou de votre ordinateur, voici l’essentiel de l’actualité…

L.B.

— 

Mine de rien, le PSG a remporté samedi sa 7e finale de Coupe de la Ligue.
Mine de rien, le PSG a remporté samedi sa 7e finale de Coupe de la Ligue. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

Poutou qui se retire au profit de Macron, la ville de Vincennes rebaptisée La Pissotte ou Google qui crée un pouce à tâter le fromage… La France du LOL s’en est donnée à cœur joie pour ce 1er avril. Et heureusement, parce que le reste de l’actualité du week-end était moins léger. Retour en cinq points sur les infos importantes de ces deux derniers jours…

>> A lire aussi : Poisson d'avril: Ces phrases WTF ont-elles été prononcées par les candidats?

1. Coulée de boue en Colombie

Mocoa ravagée… La ville colombienne et ses 40.000 habitants ont connu l’enfer ce week-end. Une gigantesque coulée de boue y a fait plus de 200 morts, ainsi que des centaines de blessés et disparus samedi. De violentes pluies, dues au phénomène climatique El Niño, affectent depuis plusieurs semaines la région des Andes… Elles provoquent des inondations également au Pérou, où 101 morts et plus de 900.000 sinistrés ont été répertoriés à ce jour, ainsi qu’en Equateur qui déplore 21 morts et 1.280 sinistrés.

L’info en plus : La Colombie est désormais engagée dans une course contre la montre pour retrouver des survivants. plus d’un millier de secouristes s’activaient pour tenter de retrouver des survivants de la catastrophe.

2. Explosion à Villepinte

Une explosion impressionnante, au milieu d’un carnaval où étaient réunis mille enfants, à Villepinte, en Seine-Saint Denis. Le carnaval de la ville a failli virer au cauchemar, samedi, au moment de l’allumage du « bonhomme carnaval » composé d’éléments ramassés dans la rue par les services de la ville, comme des panneaux de contreplaqué, une chaise, un volet. Dix-huit personnes ont été blessées par l’explosion de la structure, l’une d’entre elle étant encore à l’hôpital dimanche, sans que son pronostic vital ne soit engagé. L’enquête pour mise en danger de la vie d’autrui a été confiée à la sûreté territoriale.

L’info en plus : Un incident de ce type est heureusement très rare. L’explication la plus probable reste la formation d’une poche de vapeur d’essence, comme l’explique notre rédacteur.

3. Mélenchon, incarnation de la gauche

Le candidat de La France Insoumise est devenu « une figure rassurante ». C’est ce qui ressort d’un sondage Ifop publié par le Journal du DimancheLes sondés sont 44 % à penser que Jean-Luc Mélenchon incarne le mieux « les idées et les valeurs de la gauche ». La « conjonction de la grande marche du 18 mars pour la VIe République et du débat du 20 mars a provoqué mon décollage. La nature de ma candidature a changé », explique-t-il dans une interview au JDD. Derrière lui arrive Benoît Hamon, avec 31 %. Le candidat socialiste, qui s’exprimait ce dimanche dans Le Parisien, n’a, pour sa part, pas fermé la porte à une union de leurs deux candidatures : « Aujourd’hui, peut-on se marier avec Jean-Luc ? Civilement, nos coeurs sont déjà pris ! » « Pour le reste, je travaillerai toujours à l’unité », affirme-t-il.

L’info en plus : La semaine dernière, notre cellule politique se penchait sur les secrets de l’orateur Mélenchon. Une enquête à (re) découvrir ici.

4. Mort d’un père du pop art

Il était bien moins connu que Roy Lichtenstein ou Andy Warhol. Et pourtant son rôle dans la naissance du pop art a été déterminant. L’artiste américain James Rosenquist, né en 1933 dans le Dakota du Sud, est décédé vendredi à l’âge de 83 ans. Dans sa jeunesse, l’artiste a gagné sa vie en peignant de gigantesques panneaux publicitaires. « Mes affiches étaient de l’art », expliquait-il lors d’un entretien à la station de radio publique WNYC en 2004. Cette première expérience de peintre l’a mis au contact de l’esthétique publicitaire, influence déterminante du pop art, qui l’a largement réutilisée et détournée.

L’info en plus : Vous ne connaissiez pas Rosenquist ? Nous avons sélectionné trois de ses œuvres phares pour vous faire une première idée de son travail.

5. Le PSG s’offre une coupe

Mbappe qui reconnaît avoir « raté sa finale ». Verratti qui salue « les grands hommes » de son équipe. Le contraste était saisissant samedi soir à Lyon, après la finale de la Coupe de la ligue. Pour son premier grand rendez-vous depuis la claque barcelonaise, le Paris Saint-Germain avait à cœur de briller. Monaco, leader du championnat et quart de finaliste de la ligue des Champions, de décrocher un premier titre.  Vainqueur 4-1, c'est le PSG qui sort grandi de ce choc. La note est salée pour les joueurs de la Principauté. Plus encore que celle dont écopera vraisemblablement Paris pour le comportement de quelques-uns de ses supporters.

L’info en plus : Quelques finales perdues (dont celle de samedi) mais également huit trophées glanés… Le palmarès de l’ASM n’est pas aussi maigre que le disent ses détracteurs, comme le prouve le quiz de notre service des sports.