La CFDT devient le premier syndicat dans le privé

SOCIAL Laurent Berger, secrétaire général du nouveau leader, a qualifié ce vendredi ce résultat «d'historique»...

20 Minutes avec agences

— 

Les jeunes protestent face à des militants de la CFDT à Rennes, le 12 mars.
Les jeunes protestent face à des militants de la CFDT à Rennes, le 12 mars. — MATHIEU PATTIER/SIPA

Le Haut conseil du dialogue social a rendu publique, ce vendredi, la mesure de la représentativité syndicale. Et véritable séisme dans le monde du syndicalisme : la CFDT devient la première organisation syndicale au niveau national chez les salariés du privé, détrônant ainsi la CGT. La CFDT a recueilli 26,37 % des suffrages et la CGT 24,85 %, a annoncé ce vendredi la Direction générale du travail.

Etablie désormais tous les quatre ans, cette mesure désigne les confédérations représentatives au niveau national interprofessionnel.

L’organisation peut désormais signer un accord seule

En poids « relatif », mesuré parmi les seuls syndicats représentatifs, la CFDT a recueilli plus de 30 % (30,32 %), ce qui lui permet désormais de signer un accord seule. La CGT, elle, est à 28,57 %. C’est ce poids relatif qui est valable lors des accords interprofessionnels, comme celui sur la formation en 2014 ou sur la sécurisation de l’emploi en 2013.

« C’est un résultat historique. Je suis heureux », a confié Laurent Berger, secrétaire général du nouveau leader, qui s’est également dit « content » que les « militants dans les entreprises, qui ne comptent pas leur peine, leur investissement, leur courage parfois », soient « récompensés ».

FO (15,59 %), CFE-CGC (10,67 %) et CFTC (9,49 %) sont les trois autres syndicats représentatifs. Parmi les syndicats dits non-représentatifs, qui ont recueilli moins de 8 % des suffrages, l’Unsa est montée à 5,35 % et Solidaires est resté stable à 3,46 %.

Un syndicat doit avoir recueilli 8 % des suffrages

Pour rappel, être représentatif permet à un syndicat de participer aux négociations et de conclure des accords au niveau national ou interprofessionnel. Et désormais, comme le prévoit la loi Larcher appliquée par étapes depuis 2008, pour être représentatif dans une branche, un syndicat doit y avoir recueilli 8 % des suffrages.

Jusqu’à présent, il suffisait que ce syndicat soit affilié à l’une des cinq organisations représentatives au niveau national, même s’il avait recueilli moins de 8 % dans cette branche.

>> A lire aussi : La CGT pourrait être détrônée par la CFDT

Dans la mesure publiée ce vendredi,plus de 5,66 millions de salariés du privé se sont exprimés, soit un taux de participation de 42,76 %, alors que le taux de syndiqués dans le privé était de 8,7 % en 2013. Lors de la précédente mesure d’audience, en 2013, la CGT était à 26,77 % et la CFDT à 26 %.