Attaques à Orly et Stains: Les zones d’ombre de l’affaire

FAITS DIVERS La mort de l’auteur présumé des attaques menées samedi contre des policiers dans le Val-d’Oise et des militaires à l’aéroport d’Orly laisse de nombreuses questions sans réponse…

Thibaut Chevillard

— 

Un policier du RAID sécurise l'aéroport d'Orly, samedi 18 mars, après que des militaires de l'opération Sentinelle ont abattu un homme qui avait volé l'arme de l'un d'eux.
Un policier du RAID sécurise l'aéroport d'Orly, samedi 18 mars, après que des militaires de l'opération Sentinelle ont abattu un homme qui avait volé l'arme de l'un d'eux. — BENJAMIN CREMEL / AFP

Le périple sanglant de Zyed B. s’est achevé à l’aéroport d’Orly quand les militaires de l’opération sentinelle l’ont abattu ce samedi matin. Il avait débuté une heure et demie plus tôt, à Garges-lès-Gonesse, quand il a tiré sur des policiers qui voulaient le contrôler. Bien que le procureur de Paris donnera probablement plus de détails sur cette sombre affaire au cours de sa conférence de presse, les enquêteurs ne pourront pas l’auditionner et lui poser les questions qui restent en suspens.

Pourquoi a-t-il ouvert le feu sur les policiers ?

Zyed B, 39 ans, a passé une partie de la nuit dans un bar de Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, selon nos informations. Originaire de Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise), une commune de la banlieue nord de Paris, cet homme connu des services de police et de renseignement était, semble-t-il, en train de rentrer chez lui lorsqu’il est tombé sur un contrôle de police, réalisé par des agents du commissariat de la ville.

Pourquoi avait-il une arme à feu et pourquoi a-t-il tiré sur les policiers ? « J’ai fait des bêtises, j’ai tiré sur des gens et on m’a tiré dessus », a-t-il expliqué à son père qui s’est présenté spontanément à la police, selon l’AFP. Bien que faisant l’objet d’une fiche « J » en raison de son placement sous contrôle judiciaire pour des faits de vols à main armée, il n’était pas recherché par les forces de l’ordre.

>> A lire aussi: CARTE. Retour sur le parcours de l'assaillant

Pourquoi est-il revenu dans ce bar de Vitry où il avait passé une partie de la soirée, selon une source policière ?

« L’individu a été remarqué à Vitry pour un car-jacking et a fait irruption dans un bar en proférant des menaces », a expliqué le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, lors d’un point presse à l’aéroport d’Orly. Pourquoi est-il retourné dans ce bar-pizzéria, où il avait passé une partie de la nuit, alors qu’il se savait recherché par les policiers ? Et pourquoi a-t-il proféré des « menaces » dans l’établissement ?

Pourquoi s’est-il rendu à l’aéroport d’Orly ?

C’est la question la plus intrigante : pourquoi Zyed B., recherché pour avoir tiré sur des policiers et pour avoir volé une voiture à Vitry-sur-Seine, a-t-il pris la direction de l’aéroport d’Orly ? Quels étaient ses projets ? Avait-il prévu de s’en prendre à des militaires ? Souhaitait-il commettre un attentat ? Selon des sources proches du dossier, il ne faisait pas l’objet d’une fiche « S » mais était connu des services de police et de renseignement.

Sa radicalisation avait été signalée aux autorités et il avait fait l’objet d’une perquisition administrative après les attentats du 13 novembre 2015, qui n’avait rien donné. La section antiterroriste du parquet de Paris s’est toutefois saisie de l’affaire.