Homme abattu à Orly: Les tirs contre des policiers à Stains ont un lien avec l’attaque à l’aéroport d’Orly

ATTAQUES Tôt ce samedi 18 mars, un homme a tiré avec un pistolet à grenaille sur des policiers à Stains en Seine-Saint-Denis, blessant l’un d’eux légèrement…

Marie de Fournas

— 

Une patrouille de la police nationale.
Une patrouille de la police nationale. — A-C Poujoulat/AFP

Les premiers éléments d’information commencent à se recouper ce samedi matin sur les événements qui ont eu lieu en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne. Très tôt, vers 6h55, lors d’un contrôle routier dans la ville de Stains, un individu a ouvert le feu sur les policiers avec un pistolet à grenaille, en blessant l’un d’eux légèrement à la tête.

>> A lire aussi : EN DIRECT. Homme abattu à l'aéroport d'Orly: L'enquête confiée au parquet antiterroriste

L’homme est parvenu à s’enfuir et à se rendre à Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne. Là, il a fait irruption dans un bar, situé non loin de l’hôpital Charles-Foix, selon nos informations et a proféré des menaces à l’encontre des personnes sur place. Il est ensuite parti sans faire de blessé et a volé une voiture sur un parking de la ville.

La même Clio noire retrouvée à Orly

C’est avec cette voiture, une Clio noire, qu’il est ensuite dirigé vers l’aéroport d’Orly. Une heure et demie plus tard, il dérobait l’arme d’un militaire de Sentinelle à l’aéroport avant d’être abattu vers 8h30. La même Clio noire aurait été retrouvée à proximité de l’aéroport.

D’après nos informations, l’individu en question avait fait l’objet d’une perquisition administrative en novembre 2015, mais n’était pas fiché S. Il était cependant connu des services de renseignement et de police pour des faits de droit commun.