Attentats de novembre: Un frère d'Hasna Aït Boulahcen en garde à vue

ENQUETE Les enquêteurs cherchent à savoir s'il a pu avoir connaissance de la présence du djihadiste belgo-marocain Abaaoud à Paris...

20 Minutes avec AFP

— 

Un corps retiré des décombres après l'assaut dans lequel Hasna Aitboulahcen et Abdelhamid Abaaoud ont été tué le 18 novembre 2015 à Saint-Denis
Un corps retiré des décombres après l'assaut dans lequel Hasna Aitboulahcen et Abdelhamid Abaaoud ont été tué le 18 novembre 2015 à Saint-Denis — ERIC FEFERBERG AFP

Hasna Aït Boulahcen avait aidé son cousin Abdelhamid Abaaoud, l’un des coordinateurs présumés des attentats parisiens du 13 novembre 2015, à trouver une planque après les attaques terroristes. Un des frères d'Hasna Aït Boulahcen a été placé en garde à vue lundi dans le cadre de l’enquête sur ces attaques, a-t-on appris mardi de sources proches de l’enquête.

>> A lire aussi : Hasna Ait Boulahcen, une «cow-girl» des quartiers devenue kamikaze?

Il a été interpellé lundi en Seine-Saint-Denis par les enquêteurs de la Sous-direction antiterroriste (Sdat) de la police judiciaire, a précisé l’une de ces sources.

Morte à 26 ans dans l’appartement de Saint-Denis

Les enquêteurs cherchent à savoir s’il a pu avoir connaissance de la présence du djihadiste belgo-marocain Abaaoud à Paris, ont précisé les deux sources, qui confirmaient une information de BFMTV.

Née en France, Hasna Aïtboulahcen est morte à 26 ans dans l’appartement de Saint-Denis où son cousin, figure des djihadistes francophones au sein du groupe Etat islamique (EI), et un autre des assaillants du 13 novembre, Chakib Akrouh, avaient trouvé refuge.

A l’époque, le procureur de Paris, François Molins, avait indiqué qu’Abaaoud et Akrouh, morts eux aussi dans l’assaut, projetaient une action kamikaze imminente dans le quartier d’affaires de La Défense.