Affaire Baupin: Le député annonce qu'il va porter plainte contre les quatre plaignantes et EELV

JUSTICE « Pour moi, l’affaire n’est pas terminée, elle ne fait que commencer ! Je veux que toute la vérité », a-t-il déclaré…

H. B.

— 

Denis Baupin, adjoint (Verts) au maire de Paris, en septembre 2010.
Denis Baupin, adjoint (Verts) au maire de Paris, en septembre 2010. — AFP PHOTO THOMAS SAMSON

Après s’être défendu, il attaque. Denis Baupin, accusé de harcèlement sexuel, a annoncé qu’il allait déposer quatre plaintes « pour dénonciation calomnieuse » contre les quatre plaignantes, ainsi qu’une autre plainte en diffamation contre Europe Ecologie-Les Verts (EELV).

« Pour moi, l’affaire n’est pas terminée, elle ne fait que commencer ! Je veux toute la vérité. Je ne me contenterai pas d’une demi-vérité », a expliqué le député écologiste dans une interview au JDD.

Un « lynchage médiatique » et une « diffamation ignoble »

Dans son entretien, Denis Baupin a également dénoncé un « lynchage médiatique » et une « diffamation ignoble », notamment de la part de sa famille politique. « Ce parti [EELV] a décidé que j’étais coupable avant même que la justice se prononce », a dénoncé Denis Baupin.

>> A lire aussi : Mais que fait le député Denis Baupin depuis mai 2016?

Dans un communiqué publié ce lundi par son avocat, le député exprimait son regret « que la prescription s’appliquant à certaines des accusations constitue une entrave au rétablissement de la vérité, alors même que son nom et son honneur ont été bafoués, lesdites accusations ayant été largement relayées sans respect de la présomption d’innocence comme du contradictoire ».

Après l’ouverture le 10 mai 2016 d’une enquête préliminaire pour « agressions sexuelles, harcèlements sexuels et appels téléphoniques malveillants », le parquet de Paris a décidé ce lundi de classer la plainte contre l’élu écologiste sans suite « pour prescription ».