Air France: Suspendue à cause de manifestants, la négociation salariale a pu reprendre

SOCIAL Un appel à la grève a été déposé mardi par plusieurs syndicats…

20 Minutes avec AFP

— 

 Illustration Air France.
Illustration Air France. — Jacques Brinon/AP/SIPA

Tensions entre la direction et les syndicats. La première séance de négociation annuelle sur les salaires à Air France a été interrompue près d’une heure mardi après l’envahissement de la salle par 30 à 40 manifestants. La réunion a finalement pu reprendre peu avant 13h.

Selon les sources syndicales, entre 300 et 400 manifestants ont pénétré à l’intérieur du siège d’Air France, une estimation que l’AFP n’a pas pu vérifier, l’accès au bâtiment lui ayant été refusé.

« On met la pression pour qu’ils prennent la mesure de la colère des salariés »

Avant la reprise, différents syndicalistes avaient évoqué une « tension forte » devant les portes de la salle, où s’étaient massés d’autres manifestants qui avaient réussi à pénétrer à l’intérieur du siège alors que le rassemblement avait débuté sur le parvis, mais « pas de bousculade », selon la CGT.

>> A lire aussi : Plusieurs syndicats appellent à la grève le 7 mars

Le syndicat a indiqué que des manifestants s’étaient « exprimés directement devant la direction ». Un cordon de police a été déployé pour empêcher d’autres manifestants de pénétrer dans la salle de négociations. « On met la pression pour qu’ils prennent la mesure de la colère des salariés », privés d’augmentation générale depuis 2012, a expliqué Sophie Gorins du SNPNC (hôtesses et stewards).

Un appel à la grève a été déposé mardi par plusieurs syndicats au sol (CGT, FO, Unsa, Sud-Aérien) et par Alter, syndicat non représentatif chez les pilotes, en vue de « peser » sur les négociations salariales, qui doivent se poursuivre vendredi.