La SNCF met fin à l'offre à petits prix iDTGV

TRANSPORT L'offre IDTGV avait adopté les codes des compagnies aériennes low-cost pour contrer cette nouvelle concurrence...

G. N. avec AFP

— 

Un IDTGV à la gare de Lyon, à Paris.
Un IDTGV à la gare de Lyon, à Paris. — CHAMUSSY/SIPA

L’offre de train à bas coût IDTGV « va disparaître » en deux temps d’ici la fin de l’année, a indiqué à l’AFP la SNCF. « La marque IDTGV va disparaître, mais tous les trains, les horaires vont intégrer TGV », a déclaré une porte-parole de Voyages SNCF, confirmant une information du Parisien.

« Ce n’est pas vraiment une fermeture, c’est un transfert. On a décidé de clarifier pour une meilleure lisibilité des offres », a-t-elle expliqué. Ainsi, à partir de la mise en service commercial de la ligne à grande vitesse vers Bordeaux (TGV l’Océane) le 2 juillet, « il n’y aura plus que deux offres, TGV et Ouigo ».

Les petits prix vont basculer sur l’offre TGV

Le basculement sur la ligne sud-est - vers Lyon, Marseille, Nice et Montpellier - est prévu pour la fin d’année. IDTGV « intègre progressivement l’offre TGV », a affirmé la porte-parole, certifiant que « le volume de petits prix va basculer sur l’offre TGV ».

>> A lire aussi : Avec la fin d’idTGVMax, «la SNCF n’a pas respecté ses conditions générales de vente»

Par ailleurs, les 70 salariés d’IDTGV, filiale de la SNCF, « vont rester » pour « travailler sur l’innovation » commerciale et les services à bord. « Il y aura de la mobilité interne pour ceux qui le souhaitent », a-t-elle ajouté.

Lancée en 2004 entre Paris et Marseille, l’offre IDTGV avait adopté les codes des compagnies aériennes low-cost pour contrer cette nouvelle concurrence, notamment avec un système de réservation exclusivement en ligne.