VIDEO. Le trompettiste Ibrahim Maalouf soupçonné d’atteinte sexuelle sur mineure a été entendu par la police

FAITS DIVERS En garde à vue, il n’aurait pas su expliquer son comportement et demandé pardon...

C. Ape.

— 

Ibrahim Maalouf
Ibrahim Maalouf — Denis Rouvre

L’affaire remonterait au début du mois de décembre 2013. Le trompettiste Ibrahim Maalouf est soupçonné d’atteinte sexuelle sur une jeune fille de 14 ans, rapporte Le Parisien. L’artiste de 36 ans a été placé en garde à vue à la sûreté territoriale du Val-de-Marne fin janvier, souligne le quotidien. Lors de son audition en garde à vue, il n’aurait pas su expliquer son comportement et demandé pardon.

Un baiser sur les lèvres et un texto à caractère sexuel

C’est lors d’un stage effectué dans le cadre de sa troisième année de collège, que la jeune fille rencontre l’artiste. Ses parents, qui avaient assisté à une représentation d’Ibrahim Maalouf, lui avaient demandé s’il acceptait de l’accueillir en stage. Elle passe donc une semaine dans le studio d’enregistrement du trompettiste à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne).

>> A lire aussi : Fiché par Interpol, le musicien Ibrahim Maalouf reste bloqué à gare du Nord

A la fin de ce stage, ils auraient échangé un baiser. « C’en est resté là mais la gamine est tombée plus ou moins amoureuse », explique au Parisien une source proche du dossier. Ibrahim Maalouf et la jeune auraient ensuite échangé par textos. L’artiste, aurait demandé à la jeune fille de prendre une photo d’elle nue, ce qu’elle refuse. Mais ses parents auraient eu connaissance du message du musicien qui se serait excusé.

Une plainte déposée en 2016

Dans un premier temps, les parents ne portent pas plainte. Le Parisien indique que l’état psychologique de la jeune fille se dégrade et que ses parents reviennent finalement sur leur décision. Une plainte est déposée en janvier 2016. « Ce sont des gens bien, dit d’eux une source policière. Pas du genre à vouloir gagner de l’argent sur le dos d’une personnalité. Ils sont juste inquiets pour la santé de leur fille. »

Plus d’un an après les faits présumés, Ibrahim Maalouf est donc convoqué et placé en garde à vue à la brigade des mineurs. « C’est un délai courant », explique un enquêteur. Celui qui a reçu vendredi dernier le César de la meilleure musique originale pour le film Dans les forêts de Sibérie, aurait toutefois pu être jugé dans le cadre d’une reconnaissance préalable de culpabilité. Cette procédure, explique Le Parisien, est privilégiée quand un dossier ne présente pas de difficulté. Toutefois, le parquet a décidé de « poursuivre l’enquête », a souligné la procureur de Créteil, Laure Beccuau.

Ibrahim Maalouf n’aurait pas cherché à minimiser les faits, indique une source proche du dossier. Il aurait reconnu le baiser et les policiers disposeraient du texto érotique.