Neuilly-sur-Seine: Un livret associant «homosexualité» et «perversions» distribué à des lycéens

POLEMIQUE L’ouvrage a depuis été retiré…

20 Minutes avec agence

— 

Un couple homosexuel se promène.
Un couple homosexuel se promène. — SIERAKOWSKI/ISOPIX/SIPA

Ce sont les parents d’élèves qui ont donné l’alerte. La direction du lycée privé Notre-Dame Sainte-Croix de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) a retiré de la circulation ce jeudi un livret polémique sur la sexualité distribué aux élèves.

L’ouvrage remis aux lycéens pendant un cours de catéchisme présente entre autres l’homosexualité comme la conséquence de « perversions d’adultes ». Le livret de 80 pages assure que l’attirance pour une personne de même sexe est « toujours problématique » mais « pas irrémédiable ».

>> A lire aussi : Barry Jenkins: «Des jeunes me disent que «Moonlight» les a aidés à accepter leur homosexualité»

Un livré rédigé par le père Jean-Benoît Casterman

Disponible sur Amazon sous le titre Pour réussir ta vie sentimentale et sexuelle, le livret est l’oeuvre du père Jean-Benoît Casterman, qui a par ailleurs contribué au site d’extrême droite Riposte Laïque, rappelle BFM TV.« Aujourd’hui, certains prétendent que l’homosexualité est normale. Pourtant, l’épanouissement sexuel n’est totalement possible que dans l’altérité homme/femme qui est psychique autant que physique » peut-on y lire.

Une description terrifiante de l’avortement

L’auteur donne par ailleurs une description terrifiante de l’avortement et de ses conséquences « psychiques et même physiques : traumatismes, remords, dépression, angoisse, agressivité ».

Un élève de l’établissement a assuré à Buzzfeed que les responsables du lycée n’étaient pas au courant de la distribution du document.

>> A lire aussi : Homophobie: la difficile lutte contre les préjugés à l'école

Un document « offensant ou blessant » selon la direction

Le directeur du lycée Notre-Dame Sainte-Croix, Pierrick Madinier, a réagi en qualifiant le livret d'« offensant ou blessant » et sa distribution de « malencontreuse ».

Le responsable présente « ses plus vifs regrets » et réaffirme « le respect absolu que Sainte-Croix porte à chacun dans ses opinions et sa vie personnelle ».

>> A lire aussi : Rapport SOS Homophobie: «Certains parents ressentent le coming out de leur enfant comme un affront à leur bonne éducation»