Haute-Loire: Leur GPS les envoie à 300 km d'une fête, les vigiles ratent la rixe

FAITS-DIVERS Les agents de sécurité ont confondu deux communes du même nom distantes de 300 km...

20 Minutes avec agence

— 

Géolocalisation par GPS. Illustration.
Géolocalisation par GPS. Illustration. — Ansotte - Isopix - Sipa

A quelques centaines de kilomètres près. Quatre agents de sécurité qui étaient attendus pour assurer l’ordre à la fête des Conscrits de Saint-Bérain-sous-Sanvignes (Saône-et-Loire) sont arrivés à 300 kilomètres de là, dans un petit village homonyme de Haute-Loire.

« Le conducteur a référencé une mauvaise commune dans le GPS », selon l’agent d’astreinte de la société de sécurité qui était engagée par les organisateurs de la fête, rapporte Le Progrès.

2 heures de trajet dans la mauvaise direction

Au lieu de Saint-Bérain-sous-Sanvignes (Saône-et-Loire) au nord de Lyon, les quatre agents de sécurité se sont donc rendus à Saint-Bérain (Haute-Loire), au sud de la ville. Le trajet leur a pris 2 heures en voiture.

En l’absence des agents de sécurité, les organisateurs ont improvisé et confié la sécurité des 340 fêtards à des pères de famille. Cette solution tout à fait légale s’est révélée inadaptée lorsqu’une rixe a éclaté après minuit.

>> A lire aussi : Des touristes parties pour Lourdes se retrouvent en Bretagne après une erreur de GPS

Bilan un blessé aux urgences

Des gaz lacrymogènes jetés dans la salle ont créé un mouvement de panique. Les pompiers ont été appelés sur place pour conduire aux urgences un conscrit blessé au crâne par un tesson de bouteille.

Se rendant compte de la méprise, la société de sécurité a envoyé deux autres agents en urgence sur les lieux de la fête, mais ils sont arrivés après les hostilités.

>> A lire aussi : Une mamie voulait aller à Nice, son GPS l’amène à Nîmes