L'historien français Henry Rousso retenu par les douanes au Texas

ETATS-UNIS L’historien français Henry Rousso confirme ce dimanche matin sur Twitter avoir été détenu pendant 10 heures à l’aéroport de Houston…

O. G.

— 

Illustration aéroport de Houston.
Illustration aéroport de Houston. — David J. Phillip/AP/SIPA

Simple dérapage ou aperçu de ce que peut devenir l’Amérique deDonald Trump ? L’historien français Henry Rousso a été détenu mercredi dernier pendant dix heures à l’aéroport international de Houston au Texas, dévoile Slate ce dimanche.

Un spécialiste de Vichy

L’historien français était convié à une conférence vendredi 26 février à l’université. Ce spécialiste de la Deuxième Guerre mondiale, auteur du Syndrome de Vichy est aussi connu pour être très engagé à gauche.

Arrivé à l’aéroport, ce dernier a été retenu… et menacé d’être renvoyé en France. Henry Rousso a confirmé les faits dans un tweet. « Je confirme. J’ai été détenu pendant 10 heures à l’aéroport international de Houston, et sur le point d’être expulsé. L’agent qui m’a arrêté semblait "inexpérimenté" »

Mais le directeur d’un des centres de recherche de l’université, Richard Golsan, est intervenu pour qu’Henry Rousso soit rapidement remis en liberté. Selon The Eagle, quotidien texan qui a dévoilé l’information, Richard Golsan a demandé l’aide du directeur de l’Université. Il a fait appel à une professeure de droit pour que l’historien français soit libéré rapidement.

Les raisons de cette détention ?

Pourquoi avoir détenu et menacé de renvoyer cet historien français, chercheur au CNRS ? Peut-être parce que le soixantenaire est né en Egypte, d’où il a été expulsé avec sa famille en 1956. Mais Slate rappelle que l’historien n’a plus la nationalité égyptienne… et que de toute façon l’Egypte ne fait pas partie des pays visés par le décret anti-immigration de Donald Trump. Qui par ailleurs a été suspendu.

Selon Slate, « Richard Golsan a évoqué une "incompréhension au sujet des paramètres de son visa" ». Une illustration de plus de la pagaille provoquée dans les aéroports par ce décret anti-immigration…

Soutien sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, l’historien français a reçu des soutiens tous azimuts. LiberalvaluesCanada ose même une comparaison forte : « C’est détestable… vous êtes un expert… A quel point les USA sont loin des camps de concentration ? »

De son côté Ben Lempert souligne que : « Ils ont détenu le professeur qui venait parler au séminaire de l’Holocauste en France. »

Il a remercié ses soutiens sur Twitter. « Merci beaucoup pour vos réactions. Ma situation n’est rien comparée à celles de certaines personnes qui n’ont pas pu être défendues comme je l’ai été. »

Etats-Unis: Donald Trump défend son premier mois et promet un décret anti-immigration remanié