«Paris n'est plus Paris?» François Hollande répond à Donald Trump

TOUCHE PAS A MA CAPITALE Au Salon de l’agriculture, François Hollande remet Donald Trump à sa place...

20 Minutes avec AFP

— 

François Hollande au Salon de l’agriculture, le 25 février 2017.
François Hollande au Salon de l’agriculture, le 25 février 2017. — AFP

Alors « Paris n’est plus Paris »? Lors de sa visite au Salon de l’Agriculture, François Hollande a fermement réagi aux propos de Donald Trump, estimant que ce « n’est jamais bon de marquer la moindre défiance à l’égard d’un pays ami ». « Moi, c’est ce que je ne fais pas à l’égard d’un pays ami et je demande que le président américain ne le fasse pas à l’égard de la France », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, François Hollande a rappelé que Donald Trump lui avait fait part récemment au téléphone de « tout l’amour qu’il portait à Paris et à la France, qu’il aimait la France et qu’il n’y avait pas plus beau pays que la France ». « Alors j’imagine que ce doit être sa pensée. Si c’est sa pensée, j’imagine qu’il l’exprimera », a ajouté le président. 

>> A lire aussi : Hidalgo répond à Trump et à son «ami» Jim qui ne va plus à Paris

« Les touristes américains sont revenus en nombre »

Donald Trump a cité vendredi un « ami » qui ne met plus les pieds dans la capitale française, pour défendre sa politique migratoire en prenant la France, la Suède et l’Europe en général comme contre-exemples. « La sécurité nationale commence par la sécurité aux frontières. Les terroristes étrangers ne pourront pas frapper l’Amérique s’ils ne peuvent entrer dans notre pays », a-t-il lancé lors de la grande conférence annuelle des conservateurs CPAC.

«Heureusement, depuis plusieurs mois les touristes américains sont revenus en nombre parce qu’ils voient » que les autorités françaises font « un effort considérable pour assurer la sécurité », a rétorqué François Hollande. « Et je ne ferai pas de comparaison mais ici il n’y a pas de circulation d’armes, il n’y a pas de personnes qui prennent des armes pour tirer dans la foule », a poursuivi le chef de l'Etat.