Trois hommes soupçonnés de projeter un attentat arrêtés à Clermont-Ferrand, Marseille et en région parisienne

TERRORISME Une opération de déminage a été menée à Clermont-Ferrand au domicile d'un des suspects âgé de 37 ans...

20 Minutes avec AFP

— 

Une voiture de police à Marseille (illustration).
Une voiture de police à Marseille (illustration). — Amandine Rancoule / 20 Minutes

Trois hommes, soupçonnés de projeter un attentat, ont été arrêtés mardi à Clermont-Ferrand, à Marseille et en région parisienne par les services antiterroristes, a appris l’AFP de sources proches de l’enquête.

« Les suspects avaient un projet et ils étaient suffisamment avancés pour que les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) décident de leur interpellation », a expliqué une de ces sources. Une opération de déminage a été menée à Clermont-Ferrand au domicile d’un des suspects âgé de 37 ans, dans le quartier de la Fontaine du Bac, selon le quotidien régional La Montagne.

Plusieurs perquisitions étaient en cours à la mi-journée, a ajouté une source proche de l’enquête.

La menace terroriste reste « très élevée »

Les trois hommes ont été interpellés dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte en janvier par la section antiterroriste du parquet de Paris, a-t-on appris de source judiciaire.

La France, placée sous le régime d’état d’urgence depuis les attentats de djihadistes de novembre 2015, fait toujours face à une menace terroriste « très élevée ». Le 3 février, un Egyptien de 29 ans avait attaqué, une machette dans chaque main, des militaires au carrousel du Louvre à Paris, en criant « Allahou Akbar ».

Une semaine après, les services antiterroristes avaient interpellé dans le sud du pays quatre personnes dont une adolescente, soupçonnées de vouloir commettre un attentat « imminent » en France. Du TATP, un explosif artisanal puissant prisé des djihadistes, avait été saisi par les enquêteurs.