Cinq infos dans le rétro : Décès de Xavier Beulin, Bielsa va au Losc et Trump invente des attentats

ACTU Si vous avez profité de votre week-end loin pour vous déconnecter, voici l’essentiel de l’actualité…

Anne Kerloc'h

— 

Donald Trump lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, le 16 février 2017.
Donald Trump lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, le 16 février 2017. — P.MARTINEZ/AP/SIPA

Il faisait beau, il faisait chaud. Vous avez profité de ce week-end pour faire des roulés-boulés dans le sable mouillé. Oups, pardon, ça, c’était notre introduction pour les semaines qui suivent le 21 juin. En vrai, vous avez à peine délaissé doudounes et impers. Bon, vous avez peut-être fait des roulés-boulés sur votre tapis de yoga. Dans tous les cas, vous avez profité à fond de vos journées de repos. Avant que lundi ne vous happe dans sa spirale laborieuse, voici de quoi remettre votre logiciel de suivi de l’actualité en état de marche. Allez, hop, 5 mises à jour et c’est parti !

1 - Xavier Beulin, président de la FNSEA, est décédé à 58 ans 

Le président de la Fédération nationale des synidcats d’exploitants agricoles (FNSEA) est décédé a indiqué ce dimanche l’AFP. L’organisation syndicale a confirmé l’information évoquant le « décès brutal », à l’âge de 58 ans, de son président. 

Originaire du Loiret, enfant d’agriculteurs, Xavier Beulin dirigeait la FNSEA, le syndicat majoritaire chez les agriculteurs français, depuis le 16 décembre 2010. Xavier Beulin défendait une vision industrielle de l’agriculture. 

Parallèlement à ses fonctions à la tête du principal syndical agricole, Xavier Beulin était le président du groupe Avril (marques Lesieur, Puget, Matines). Celui-ci a salué, dans son communiqué, «son énergie, son charisme et sa vision, qui ont permis l'émergence de ce qui est aujourd'hui un champion français».

2 - La bataille de Mossoul fait rage

« Nos forces entament la libération des citoyens de la terreur de Daesh », a lancé dimanche le Premier ministre irakien, Haider al-Abadi, en annonçant une opération des forces irakiennes pour reprendre au groupe Etat islamique la partie ouest de Mossoul, la deuxième ville d’Irak, que les djihadistes occupent depuis 2014. La conclusion d’une offensive démarrée le 17 octobre dernier.

La libération de Mossoul est-elle annoncée ? Si la fin des combats est proche, elle s’annonce terrible pour les civils, dans cette partie de la ville aux rues étroites et densément peuplée. Les ONG estiment ainsi que350.000 enfants seraient piégés dans la partie Ouest. Les familles sont sous la menace d’exécution proférées par Daesh, des tireurs embusqués et des mines antipersonnel.

L’info en plus : Pour Karim Pakzad, chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) « l’offensive sera longue et rude ». Il estime aussi que la libération de Mossoul est cruciale pour l’avenir du pays, selon la manière dont elle sera menée : « Non seulement l’armée doit déloger Daesh, mais elle le doit le faire proprement, en évitant un maximum de pertes civiles. »

3 - Marcelo Bielsa à Lille, c’est officiel

Ce n’est plus une rumeur, ce n’est plus un rêve. Marcelo Bielsa sera sur le banc lillois. A partir du 1er juillet prochain, l’entraîneur argentin deviendra bien l’entraîneur du Losc. Dimanche, le club nordiste a annoncé avoir trouvé un accord avec l’ex-coach de l’ OM pour un bail de deux ans. Le Losc a aussi nommé cette semaine au poste d’entraîneur pour la saison en cours Franck Passi, l’ancien adjoint de Bielsa à Marseille.

L’info en plus : Café bouillu, coup de gueule…

vous voulez tout connaître du style Bielsa aka « El Loco » ? C’est par là que ça se passe.

4 - Trump invente un attentat en Suède

Ah les « alternative facts » à la mode Trump. Après le massacre imaginaire de « Bowling Green » inventé par Kellyanne Conway, sa conseillère, Donald Trump, président des Etats-Unis a profité d’un discours pour parler d’un attentat imaginaire en Suède.

« Regardez ce qui s’est passé hier soir en Suède. La Suède, qui l’aurait cru ? La Suède. Ils ont accueilli beaucoup de réfugiés, et maintenant ils ont des problèmes comme ils ne l’auraient jamais pensé » a-t-il lancé, dans un discours virulent en Floride, en défense de sa politique anti-réfugiés.

>> A lire aussi : Investiture de Donald Trump. Twitter, l’arme de destruction massive du président Trump

Très vite, la fausse information a fait le tour de Twitter, sous les hashtags #lastnightinSweden (hier soir en Suède) et #SwedenIncident (incident en Suède). Le site officiel national @sweden, qui est tenu chaque semaine par un citoyen suédois différent, a reçu quelque 800 questions en quatre heures. « Non. Rien de ce genre ne s’est passé en Suède. Il n’y a pas eu d’attaque terroriste. Du tout », a répondu la responsable de la semaine. Quant à L’ex-Premier ministre suédois Carl Bildt il s’est lâché « La Suède ? Un attentat ? Qu’est-ce qu’il a fumé ? »

5 - Manifestation en Espagne pour l’accueil des réfugiés

« Volem acollir ! ». Soit « nous voulons accueillir », en catalan. Samedi, une marche en faveur de l’accueil des réfugiés a rassemblé 160.000 personnes à Barcelone.

En vertu de ses engagements envers l’Union européenne, l’Espagne devait recevoir quelque 16.000 candidats à l’asile déjà admis dans d’autres pays, à partir de 2015. Mais seuls 1.100 sont arrivés jusqu’à présent. Mercredi, la présidente de la députation provinciale de Barcelone, Mercè Conesa, avait jugé « honteux » l’attitude espagnole Aux côtés de maires de villes de Catalogne, elle avait demandé que la Commission européenne « commence à sanctionner de façon sévère » les pays ne respectant pas leur engagement.