Affaire Théo: Quatre interpellations à Marseille après une manifestation

MOBILISATION 250 personnes environ se sont rassemblées vers 18 heures sur le Vieux-Port...

B.D. avec AFP

— 

Des gendarmes face à des manifestants en soutien à Théo, le 10 février 2017 à Marseille.
Des gendarmes face à des manifestants en soutien à Théo, le 10 février 2017 à Marseille. — AFP

Quatre personnes ont été interpellées à Marseille vendredi soir après une manifestation de soutien au jeune Théo, brutalement interpellé à Aulnay-sous-Bois la semaine dernière, a-t-on appris auprès du préfet de police des Bouches-du-Rhône Laurent Nuñez.

>> A LIRE AUSSI. Affaire Théo: Viol, violences, tortures ou actes de barbarie, que dit la loi?

250 personnes environ se sont rassemblées vers 18 heures sur le Vieux-Port, derrière une grande bannière noire avec le slogan: «Mais que fait la police? elle viole, tue, mutile». Les manifestants se sont ensuite dirigés vers le commissariat de Noailles, sur la Canebière, où la police, visière baissée, a essuyé plusieurs tirs de projectile.

«Violence de classe»

«C'est pas normal qu'il se passe des choses comme ça en France, la police a les pleins pouvoirs avec l'état d'urgence», a réagi Jessica, salariée syndiquée à la CGT. Son amie Lison, la vingtaine comme la majorité des manifestants, a dénoncé «une violence de classe: c'est pas n'importe qui qui se fait violer par la police».

Une centaine de manifestants a ensuite marché vers la gare Saint-Charles, scandant «flics, violeurs, assassins», puis a cheminé en direction du quartier de La Plaine, «où il y a de eu de nouvelles prises à partie avec les forces de l'ordre», a rapporté Laurent Nuñez, qui a fait état d'«une bombe agricole, des pétards et des fumigènes» détenus par des manifestants. La police a fait usage de gaz lacrymogènes, et le cortège s'est dispersé après 20 heures en petits groupes.

A Paris, quelque 150 manifestants, mobilisés via les réseaux sociaux par des mouvements d'extrême gauche, se sont rassemblés aux Halles dans une ambiance tendue au même moment.