Militaires attaqués au Louvre: L'assaillant Abdallah El-Hamahmy mis en examen pour tentatives d'assassinats terroristes

TERRORISME Il s’est vu notifier sa mise en examen par un juge antiterroriste à l’hôpital européen Georges-Pompidou à Paris…

20 Minutes avec AFP

— 

Abdallah El-Hamahmy, l'agresseur du Louvre.
Abdallah El-Hamahmy, l'agresseur du Louvre. — Mahmood SHAHIIN / AFP

Une semaine après l’attaque contre des militaires en patrouille au Carrousel du Louvre à Paris, l’auteur présumé des faits Abdallah El-Hamahmy a été mis en examen ce vendredi, a indiqué une source judiciaire.

>> A lire aussi : Que sait-on de plus sur l'assaillant?

Cet Égyptien de 29 ans, grièvement blessé par des tirs de riposte des militaires lors de son attaque la semaine dernière, s’est vu notifier sa mise en examen par un juge antiterroriste à l’hôpital européen Georges-Pompidou à Paris, où il est soigné. Un juge statuera sur son placement en détention provisoire ultérieurement.

Il n’a pu être que brièvement entendu par les enquêteurs

Il a été mis en examen pour tentatives d’assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle, a précisé la source judiciaire. En raison de son état de santé, il n’a pu être que brièvement entendu par les enquêteurs.

Il a expliqué lundi avoir « agi de son plein gré », « sans avoir été commandité » par le groupe djihadiste Etat islamique lorsqu’il a pénétré dans le Carrousel du Louvre pour, selon lui, mener une action symbolique contre la France, en dégradant des œuvres du musée avec des bombes de peinture effectivement retrouvées dans son sac à dos, selon une source proche de l’enquête. Cette version est en contradiction avec son arrivée sur les lieux vendredi matin, lorsque, armé d’une machette dans chaque main, il a foncé vers des militaires en patrouille en criant « Allah Akbar ».