Attentat déjoué à Montpellier : L’adolescente arrêtée avait prêté allégeance à Daesh dans une vidéo

TERRORISME Elle avait diffusé cette vidéo le 8 février sur les réseaux sociaux…

20 Minutes avec AFP
— 
Quatre personnes, dont une mineure de 16 ans, soupçonnées de préparer un attentat en France, ont été arrêtées vendredi matin à Montpellier
Quatre personnes, dont une mineure de 16 ans, soupçonnées de préparer un attentat en France, ont été arrêtées vendredi matin à Montpellier — N. BONZOM / 20 MINUTES

La vidéo a été diffusée le 8 février sur les réseaux sociaux. L’adolescente de 16 ans, interpellée vendredi avec trois autres personnes dans la région de Montpellier, soupçonnées de préparer un attentat terroriste en France, avait prêté allégeance au groupe État islamique dans une vidéo, ont indiqué des sources proches de l’enquête.

>> A lire aussi : «J'ai entendu un énorme boum»

La jeune fille avait déjà exprimé la volonté de partir en zone syro-irakienne ou sinon de frapper la France.

Qui sont les autres suspects ?

Parmi les autres personnes interpellées figure également un homme, âgé de 20 ans, qui projetait de « se faire exploser » en kamikaze. Selon les premiers éléments des investigations, ce jeune homme et l’adolescente devaient se marier avant l’attaque. Deux autres hommes de 26 et 33 ans ont également été arrêtés. Ils ont été identifiés sur les réseaux sociaux, notamment sur la messagerie cryptée Telegram, très prisée des djihadistes.

« Trois sont directement suspectés de préparer une action violente sur notre territoire », a précisé le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. Le rôle du suspect de 26 ans, arrêté chez le plus âgé des quatre, doit encore être déterminé.

Lors des perquisitions, les enquêteurs ont découvert du TATP, un explosif artisanal puissant prisé des djihadistes, ainsi que tout le nécessaire pour confectionner des engins explosifs : acétone, eau oxygénée, seringues et gants de protection…