Les infos du matin: Une défaite pour Trump, l'homme en slip et «bamboula»

RECAP' « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin…

F.F.

— 

Les images de " l'homme en slip et à la pelle" avaient beaucoup tourné sur les réseaux sociaux au moment de l'affaire.
Les images de " l'homme en slip et à la pelle" avaient beaucoup tourné sur les réseaux sociaux au moment de l'affaire. — GAIZKA IROZ / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

 

La suspension de son décret anti-immigration maintenue en appel

Juges 3, Donald Trump 0. Jeudi, la cour d’appel de San Francisco a maintenu la suspension du décret anti-immigration du président américain. La décision a été prise à l’unanimité. Même le juge nommé par George W. Bush a voté pour maintenir le blocage temporaire du décret, dans une défaite majeure pour Donald Trump. Ce dernier a aussitôt réagi sur Twitter, criant, tout en majuscules : « RENDEZ-VOUS AU TRIBUNAL, LA SECURITE DE NOTRE NATION EST EN JEU ! »

>> A lire aussi : Les attaques de Trump contre les juges critiquées par son candidat à la Cour suprême

L’homme en slip sera fixé sur son sort le 13 avril

Celui que les réseaux sociaux avaient surnommé « l’homme en slip » comparaissait avec son frère et son fils pour des dégradations et des violences contre des militants de la Ligue de protection des oiseaux venus dans son champ, le 9 novembre 2015, retirer des pièges à pinsons, une espèce protégée. De nombreux membres de la fédération des chasseurs des Landes sont venus soutenir les prévenus, devant le tribunal. Le jugement a été mis en délibéré au 13 avril.

>> A lire aussi : #FAIL. Non, l’homme en slip armé d’une pelle n’était pas au Vélodrome

Interpellation de Théo à Aulnay-sous-Bois : « Bamboula », une insulte « à peu près convenable », estime un syndicaliste policier

Invité ce jeudi soir sur le plateau de l’émission C dans l’air sur France 5, Luc Poignant, policier chargé de communication du syndicat Unité police SGP-FO, a estimé que l’insulte « bamboula » était « à peu près convenable ». « Non », lui a immédiatement rétorqué la journaliste Caroline Roux. « Bah, enculé de flic, c’est pas convenable non plus », a alors ajouté le policier. « Dans les deux sens, ce n’est pas convenable ! », a renchéri la journaliste.

>> A lire aussi : Le maire Bruno Beschizza en appelle à «la responsabilité de chacun»